-- -- -- / -- -- --
Nationale

Viandes avariées : Les astuces des fraudeurs déjouées par les gendarmes

Viandes avariées : Les astuces des fraudeurs déjouées par les gendarmes

Les réseaux maffieux tentent de plus en plus de faire écouler des dizaines de milliers de kilos de viandes périmées sur les marchés locaux. Un trafic inquiétant et qui rapporte beaucoup d’argent aux fraudeurs, même au détriment de la santé des consommateurs.

Quatorze camions chargés de plus de 86 quintaux de viandes avariées (dindes, poulets et viandes rouges) ont été interceptés, avant-hier, par plusieurs brigades de la gendarmerie suite à des renseignements faisant état d’une grosse quantité de viandes avariées sur les marchés locaux, notamment ceux d’Alger et Blida. Le premier coup de filet réalisé par les gendarmes a été opéré dans la commune de Larbaâ, à Blida.

Ici, les gendarmes ont intercepté 13 camions frigorifiques bourrés de 82 quintaux de viandes avariées tout en procédant à l’arrestation des 13 chauffeurs qui transportaient ces marchandises, selon un communiqué de la Gendarmerie nationale. Lors d’un barrage dressé par les gendarmes sur la route sise à la commune de Larbaâ (Blida).

Les gendarmes de la brigade de Larbaâ appuyés par ceux de la section de sécurité et d’intervention (SSI) du groupement territorial, ont interpellé les treize conducteurs qui transportaient à bord de treize camions frigorifiques de marques KIA et Hyundai, 2702 kg de viandes de dinde et 5122 Kg de poulets, impropres à la consommation et sans registres du commerce.

Avisé, le Procureur de la République près le tribunal de Larbaâ, a prescrit la détérioration de la marchandise saisie et la présentation des mis en cause à l’issue de l’enquête. Dans une autre opération menée toujours par les gendarmes, cette fois-ci à Djelfa, un autre véhicule transportant 4 quintaux de viandes avariées, a été intercepté à son tour durant la journée du samedi dernier.

C’est lors d’un barrage établi sur la route, reliant Djelfa à Laghouat, à la sortie nord de la localité de Charef, que les gendarmes de la brigade de Charef (Djelfa) ont interpellé le conducteur à bord d’un véhicule de marque Toyota Hilux, avec quatre quintaux de poulets, impropres à la consommation.

Le chauffeur de la voiture avait l’intention d’acheminer la cargaison vers le marché communal de ladite wilaya afin de vendre aux marchands la quantité de viandes impropres à la consommation.

Le Procureur de la République près le tribunal de Djelfa, a prescrit la remise en liberté du mis en cause après son audition et la détérioration de la marchandise saisie. Toutefois, une enquête a été ouverte par les gendarmes. Les escrocs ont, à plusieurs reprises, tenté d’écouler des dizaines de milliers de kilos de viandes périmées.

Mais le 25 janvier passé, le pire a été évité de justesse au marché d’El Oued où 1782 kg de viandes avariées ont été saisies par les gendarmes. Le coup de filet a été réalisé, ce jour-là, lors d’un barrage dressé par les gendarmes sur la route reliant Magrane (El-Oued) à El-Feidh (Biskra).

Ceci a permis aux gendarmes d’interpeller un conducteur qui transportait à bord d’un camion de marque Hyundai, 1782 kilos de viandes blanches impropres à la consommation. La grosse quantité de viande était destinée à la vente clandestine. Avisé, le Procureur de la République près le tribunal de Debila, a prescrit la mise en liberté du mis en cause après audition et la détérioration de la marchandise après aval du vétérinaire.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email