-- -- -- / -- -- --
Nationale

Vers une coopération «opérationnelle» mixte

Vers une coopération «opérationnelle» mixte

Les échanges techniques bilatéraux entre les polices algérienne et espagnole ont connu un essor à partir de 2002, lorsque l’ex-DGSN Ali Tounsi avait signé un accord de coopération avec son homologue espagnol, Agustin Diaz de Mera, dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée et le terrorisme.

L’accord avait scellé le début d’un échange d’expertise entre les polices  des deux rives de la Méditerranée qui s’est étendu au Dialogue des 5+5.

Après avoir rencontré au premier jour de sa visite le ministre de l’Intérieur espagnol Juan Ignacio Zoido, le directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), le général-major Abdeghani Hamel, a été accueilli au deuxième jour de son périple par le patron de la Police espagnole, German Lopez Iglecias. Les deux responsables ont insisté sur le lancement d’une coopération « opérationnelle » entre les deux polices.

Au terme de cette rencontre, le DGSN a affirmé à son homologue espagnol qu’il est nécessaire désormais, et après des années de collaboration bilatérale, de passer à un autre niveau, celui de la coopération « opérationnelle » entre les polices des deux pays.

Au siège de la direction générale de la Police espagnole, en présence de cadres de la police espagnole, les deux responsables ont discuté des moyens de renforcer les relations bilatérales et l’échange d’expériences entre les polices des deux pays, pour faire face aux différentes formes de criminalité, notamment le terrorisme.

A ce propos, Abdelghani Hamel a déclaré que le renforcement de la coopération bilatérale entre les polices algérienne et espagnole repose essentiellement sur la formation et la coopération « opérationnelle », où des opérations mixtes seront probablement organisées entre les deux polices, notamment dans le cadre de la lutte contre le phénomène du terrorisme ou lors d’une traque de grands trafiquants de drogue.

Dans ce contexte, les deux parties ont décidé d’œuvrer à élever et à intensifier leur processus, dans le cadre de la stratégie des réformes lancées par le président de la République Abdelaziz Bouteflika et qui se base sur le soutien de la communauté internationale en matière d’instauration de la sécurité.

De son côté, le directeur général de la police espagnole a mis en avant le progrès réalisé dans le cadre de la coopération entre les polices des deux pays, affirmant que cette occasion constitue une opportunité pour la promouvoir et l’élargir aux domaines ayant trait à la sécurité des citoyens dans les deux pays, en saluant le niveau avéré atteint par la police algérienne et son rôle primordial aux niveaux régional, continental et international, valorisant par la même occasion l’initiative du général-major Abdelghani Hamel relative au lancement du mécanisme d’Afripol dont l’Algérie abrite le siège, considérant que cette initiative constitue un gain en matière de consultation et de coordination entre les pays africains.

Il est à souligner que durant le premier jour de sa visite en Espagne, le DGSN a rencontré le ministre de l’Intérieur espagnol, Juan Ignacio Zoido, qui a également salué l’excellence des liens de coopération entre l’Algérie et l’Espagne dans le domaine sécuritaire, outre dans le domaine de la lutte contre la criminalité organisée transnationale qui s’ajoute à la coopération opérationnelle et technique entre les services des polices algérienne et espagnole. D’autre part, Abdelghani Hamel s’est déplacé au siège du service de la police scientifique espagnole dans le cadre de son périple.

Le DGSN et la délégation qui l’accompagne ont visité, mercredi dernier, plusieurs structures relevant de la police espagnole, pour s’enquérir de son expérience dans le domaine de la police scientifique et des sciences criminalistiques.

Dans ce contexte, le général major Abdelghani Hamel s’est enquis du niveau atteint par la police scientifique espagnole et ses différents départements, où des explications lui ont été fournies, notamment dans les domaines scientifique et technique, ainsi que les équipement technologique modernes utilisés par la police espagnole pour l’accomplissement de ses missions de lutte contre la criminalité organisée sous toutes ses formes, en ce qui concerne la cybercriminalité, la scène de crime, le département des documents et son rôle dans la protection de la propriété intellectuelle, le département des armes et ceux de toxicologie et de chimie criminalistique.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email