-- -- -- / -- -- --
Nationale

Vers le renouvellement des représentants des travailleurs

Vers le renouvellement des représentants des travailleurs

Après le statut particulier, c’est au tour des œuvres sociales de provoquer des tensions dans le secteur de l’éducation. Les syndicats ne cessent de dénoncer les critères de désignation des commissions chargées de la gestion de ces grandes sommes d’argent.

Le ministère de l’Education nationale a engagé une opération de renouvellement des membres élus représentant les travailleurs au niveau des commissions de wilaya.

En effet, c’est dans le but d’assurer la continuité du fonctionnement des œuvres sociales au profit des travailleurs du secteur que « le ministère de l’Education nationale, dans sa mission d’accompagnement, a engagé, à travers la circulaire 473 datée du 29 avril 2015, l’opération de renouvellement des membres élus représentant les travailleurs au niveau des commissions de wilaya », a indiqué le ministère de tutelle dans un communiqué rendu public dimanche.

Une décision qui a été rejetée par quelques syndicats de l’éducation. Qui estiment que le lancement de cette opération n’est que « de la poudre aux yeux ».

Le Conseil des lycées d’Algérie (CLA) dénonce le revirement de la tutelle concernant la consultation autour de la méthode de gestion des œuvres sociales. Il lance, de ce fait, un appel à un boycott massif de l’élection des commissions de wilaya. L’Union nationale des personnels de l’éducation et de formation (UNPEF) s’était aussi mise du côté de cette option.

Le syndicat rejette catégoriquement cette décision. Le secrétaire général de l’UNPEF dénonce l’abus du pouvoir de ministère de tutelle. Pourtant, une large concertation avec tous les syndicats du secteur avait été organisée en vue de la mise en œuvre du processus de renouvellement des commissions de wilaya.

Les dernières rencontres ont eu lieu les 4 et 5 mai derniers au siège du ministère de l’Education nationale, a-t-il été indiqué que « tous les représentants des syndicats, au nombre de 9 étaient présents, à l’exception d’un seul syndicat, et ce malgré l’invitation qui lui a été adressée au même titre que les autres », a précisé la même source.

A l’issue de la rencontre du 5 mai, « les syndicats se sont engagés à présenter des propositions concrètes permettant d’améliorer la gestion des œuvres sociales avant le 21 mai 2015 », a-t-on ajouté. La présentation du rapport moral et financier par la commission nationale des œuvres sociales est prévue, selon le communiqué, avant la fin du mandat.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email