-- -- -- / -- -- --
Culture

Vers le classement de six sites

Vers le classement de six sites

Six sites antiques de la commune de Boudjima relevant de la daïra de Makouda, située au nord de Tizi-Ouzou, font l’objet d’une réflexion sur le classement global qui est engagée par la direction de la culture.

Lors d’une sortie d’inspection dans des sites patrimoniaux non encore classés au village Tarihant, le chef de service patrimoine Mouloud Hachour a précisé ce mardi 09 mai qu’un « classement propre à tous les lieux antiques et les vestiges des différentes civilisations existant dans la région risque de s’étaler sur plusieurs années, d’où l’idée de procéder à un classement collectif », rapporte l’Agence presse service d’Algérie.

Le village Tarihant compte déjà un espace protégé et classé comme bien patrimonial local, à savoir Azru Imedyazen (ou Azru Imeyazen) qui renferme des inscriptions libyques.

Un site découvert en juin 1965 présenté comme un lieu de rencontre des sages (Imeyazen) d’une partie des villages des Ath Ouaguenoun pour régler leurs différends, ou alors selon la légende comme un refuge des artistes et des poètes (Imedyazen).

Six autres sites seront visités ce mardi par la délégation du service patrimoine dans la perspective de les proposer au classement. Il s’agit d’Azrou Tzizoua qui comprend un abri sous roche, il comporte des peintures rupestres remontant à la période néolithique.

Il y a également deux pressoirs de Targa N Tezmatin datant du premier siècle avant Jésus Christ, le site Garoura comportant des peintures rupestres et des inscriptions libyques, le village antique Lafayer, deux abris sous roche de Tamda Ouquelouache et Azrou Ouzaghar. A ce sujet, M. Hachour a expliqué que « nous avons déjà discuté de cette option de classement collectif dans le but de préserver et de protéger le maximum de sites archéologiques possibles.

Des débats en profondeur seront engagés dans les prochains jours avec toutes les parties concernées en vue d’étudier les différents aspects, notamment ce qui est lié à la réglementation afin de dégager une véritable réflexion sur le projet ».

Ce classement global sera accompagné, après concrétisation du projet de classification, d’une délimitation de la périphérie de chaque site dans le but de faciliter sa protection et permettre aux propriétaires des terrains avoisinants d’exploiter leurs parcelles librement.

Les animateurs de l’association Garoura de Tarihant ont accompagné ladite délégation, ils ont relevé que ces lieux antiques dont la plupart se situent sur les hauteurs du village et ne bénéficient d’aucune protection, sont menacés notamment par les tailleurs de pierre.

Ces derniers seront même surpris à maintes fois par les membres de cette association en train de dégrader ces espaces en cassant les rochers ou en mettant le feu à l’intérieur des abris sous roche. Le village Lafayer remonte probablement à l’époque romaine, certains de ses vestiges en témoignent à ce jour.

D’après M. Hachour, des recherches et des fouilles sont nécessaires pour délimiter le site dans un premier temps, le classer par la suite, avant d’engager une action de réhabilitation.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email