Covid-19: L'inévitable vaccination des jeunes de 12 à 17 ans  – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Covid-19: L’inévitable vaccination des jeunes de 12 à 17 ans 

Covid-19: L’inévitable vaccination des jeunes de 12 à 17 ans 

La situation sanitaire risque réellement de dégénérer dans les prochains jours au vu de l’augmentation des cas de contamination durant ces derniers jours ainsi que de l’apparition du premier cas de variant Omicron en Algérie. Le Pr Riad Mahyaoui, membre de la commission scientifique chargée du suivi de la pandémie, alerte et appelle à plus de vigilance.

Le Pr Mahyaoui, qui s’exprimait ce lundi sur les ondes de la Chaîne 3 de la radio nationale, a évoqué la possibilité d’aller vers la vaccination des enfants pour endiguer la propagation du coronavirus dans le pays. Selon lui, la décision d’élargir la vaccination aux jeunes de 12 à 17 sera étudiée par le comité scientifique cette semaine. «On se réunira jeudi prochain avec les experts qui ont fait une lecture de la situation à l’échelle internationale et je pense qu’on pourrait éventuellement aller vers la vaccination des 12 à 17 ans», a révélé le spécialiste.

Cette proposition intervient au moment où la crise sanitaire s’intensifie en Europe. Pour le Pr Mahyaoui, «ce n’est pas un jeu. L’Angleterre prévoit 6 000 morts au mois de janvier». Le membre de la commission scientifique a déploré le «laisser-aller» observé dans la société. «Tout le monde doit être vigilant et inciter les autres à se faire vacciner parce que, actuellement, on est en période de grippe saisonnière et les gens ne le déclarent pas. Ils viennent travailler, avec des éternuements et des écoulements nasaux, mais personne ne se soucie de ça», a-t-il regretté. 

Le professionnel de la santé a, dans ce sens, rappelé que la propagation inquiétante du variant Omicron dans le monde a affecté, en quelques semaines seulement, plus de 60 pays dont certains recensent jusqu’à 100 000 cas par jour. Selon lui, les Algériens doivent rester vigilants et aller se faire vacciner, tout en incitant les autres à faire de même. 

Par ailleurs, le Pr Mahyaoui a insisté sur l’impératif d’adhérer pleinement aux mesures préventives et de se faire vacciner pour affronter le nouveau variant Omicron. Il a souligné, dans ce contexte, la nécessité de poursuivre la même stratégie stricte dans le diagnostic et l’application des mesures préventives contre le coronavirus, ainsi que la poursuite des opérations de vaccination, mettant en avant l’importance d’adopter l’approche de la coexistence avec le virus.

Le membre du comité avait récemment énuméré les mesures prises pour faire face à l’épidémie et éviter le lourd tribut causé par la troisième vague, à l’instar de la production d’oxygène qui a été multipliée, en plus de la mise à disposition des hôpitaux de mécanismes de production, sans oublier la fabrication locale de nombreux médicaments comme ceux liés à la prise en charge de la coagulation sanguine.  

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email