-- -- -- / -- -- --
Nationale

Vers la signature d’une convention entre les CHU de Bejaïa et Saint-Étienne

Vers la signature d’une convention entre les CHU de Bejaïa et Saint-Étienne

Une mission d’exploration et de diagnostic, deuxième du genre en six mois, est en cours au niveau du CHU de Bejaïa. Celle-ci est conduite par des médecins du CHU de Saint-Étienne (France), depuis lundi et jusqu’à vendredi prochain. Elle rentre dans le cadre de la préparation de la signature prochaine d’une convention de coopération.

« Le trait d’union et l’initiateur de ce rapprochement n’est autre que le franco-algérien, natif de Bejaïa, le docteur B. Sahi qui est présent avec la délégation française », souligne le bureau de l’Information, de la Communication et d’Audiovisuel du CHU de Bejaïa. B. Sahi qui est chef de service au CHU de Saint-Etienne, avait initié, en mai dernier, une première rencontre de coopération entre les deux parties, intitulée : « premier entretien médicochirurgical ». « Cela avait permis de débattre du projet de partenariat du jumelage stratégique entre le CHU de Bejaïa et celui de St-Etienne ».

Lors de cette mission, plusieurs aspects seront traités à commencer par « l’hygiène hospitalière à travers l’analyse du parcours du patient dans tous les services, pour lutter contre les infections nosocomiales et améliorer les soins en la matière, tâche dévolue au professeur P. Berthelot, président de la société française d’hygiène hospitalière qui travaillera en étroite collaboration avec le professeur B. Nouasria, président du conseil scientifique du CHU de Bejaïa.

Aussi, il est prévu « la consultation des enfants handicapés, les toxines botuliques, la scolarité de l’enfant handicapé, la mise en place d’un réseau de soin et rééducation des enfants handicapés et le soutien à l’équipe neurochirurgie du professeur S. Tliba dans son projet de spina-bifida (malformation de la moelle).

Ces actions seront prises en charge par le Dr M-C. d’Anjou, présidente du réseau régional « Rhône Alpes » de la prise en charge de l’enfant handicapé en concertation avec les Dr. Danoune, Mouhoubi, Abdelli et Khadeche. Le dossier papier du patient (médical et infirmier) sera l’apanage de Mme E. Parrin, experte en soins infirmiers, laquelle mettra son expérience du dossier intercalaire des hôpitaux français au profit du CHU de Bejaïa, notamment les paramédicaux Touati et Messaoudi, pour mieux classer, tracer et récupérer les informations du malade.

Au programme de l’experte aussi, « la mise en place d’une cellule qualité et gestion des risques, le questionnaire de satisfaction, la charte du patient hospitalisé, la signalétique et la communication équipe- patient-famille, la continuité des soins et le secrétariat à travers l’accueil physique, téléphonique et soins ».

Les médecins urgentistes du SAMU français, F. Giraud et O. Durand, diagnostiqueront, pour leur part, les conditions de ramassage des blessés sur les routes, de la stabilisation du blessé avant son arrivée aux urgences de l’hôpital et contribueront à la formation des ambulanciers.

« Nos invités proposeront des modalités d’organisation des urgences et feront des déplacements aux EPH de Kherrata et Aokas ainsi qu’à l’hôpital de rééducation d’Ilmaten afin d’agir en amont du CHU et assurer une coordination », ajoute le Pr Malek Danoune, directeur général du CHU de Bejaïa. Et d’ajouter : « l’aboutissement de la convention se fera avant la fin de l’année et sa signature aura lieu, soit à St-Etienne ou à Bejaïa. « Ce n’est qu’avec la signature de celle-ci que les étudiants et les spécialistes peuvent en tirer profit dans le cadre d’une formation complémentaire », soutient-il.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email