-- -- -- / -- -- --
Nationale

Vers la reprise des vols des lignes intérieures

Vers la reprise des vols des lignes intérieures

Les vols dans les lignes intérieures seront ouverts prochainement. Fermés depuis le mois de mars en raison de la propagation du coronavirus, les aéroports intérieurs rouvriront sur instruction du président de la République. Si rien n’a encore été décidé sur l’ouverture des frontières du pays, les vols domestiques reprendront prochainement.

Les avions décolleront de nouveau, après avoir été cloués au sol durant près de sept mois. Cependant, l’on ne sait pas plus sur la date précise de la reprise des vols, et encore si le trafic serait réduit à un nombre limité de destination.
La levée de suspension sur les liaisons aériennes nationales est sans doute dictée par l’amélioration de la situation épidémiologique dans le pays, sachant  que l’on a toujours affirmé, notamment par le Comité scientifique, que la reprise du trafic aérien est tributaire de la situation épidémiologique. La raison pour laquelle les autorités du pays temporisent sur l’ouverture des frontières et la reprise des vols internationaux, compte tenu de la recrudescence des contaminations à la COVID-19 dans plusieurs pays du monde.

Avec la décision de rouvrir les aéroports intérieurs, les algériens pourront voyager dans le pays par avion, sachant que le transport terrestre inter wilaya est toujours suspendu. Une bonne nouvelle pour la compagnie aérienne nationale qui a subi des pertes qui s’élèvent à plusieurs milliards de dinars.

Le président de la République qui a présidé, avant-hier, la réunion périodique du Conseil des ministres, a également instruit de créer des compagnies spéciales, en vue d’assurer le service de transport aérien interne pour créer une dynamique économique et absorber le chômage. Abdelmadjid Tebboune, rappelons-le, avait appelé à « reconsidérer de manière globale le transport aérien ». Fin août passé, il n’avait pas écarté, si le besoin se fera sentir, la création d’une compagnie aérienne nationale supplémentaire pour répondre à la demande, à travers une meilleure exploitation des aéroports intérieurs pour une rentabilité acceptable.

Le président entend aussi « revoir » le mode de gestion de la compagnie Air Algérie, de manière à la rendre compétitive à l’international. La révision du mode de gestion commence, semble-t-il, par la réduction du nombre de ses agences commerciales à l’étranger, comme préconisé par le président, sans pour autant déterminer le nombre des agences concernées par cette décision. Cette informations avait été, en effet, évoqué les semaines passées.  La compagnie qui a subi des pertes financières, accentuées par la crise sanitaire, réduira ainsi les coûts de fonctionnement de la compagnie.

Le président de la République a, par ailleurs, ordonné la préparation d’une plateforme pour un hub aéroportuaire de l’Algérie à Tamanrasset, en collaboration avec les spécialistes et experts pour accéder aux marchés africains, et d’exploiter la conjoncture économique mondiale pour l’ouverture de nouvelles lignes, notamment vers les Amériques et l’Afrique.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email