-- -- -- / -- -- --
Nationale

Vers la relance des formations dans les métiers techniques

Vers la relance des formations dans les métiers techniques

La relance des formations dans les métiers techniques sera probablement de retour, a annoncé, hier matin, le ministre de la Formation professionnelle, Mohamed Mebarki, indiquant qu’il s’apprête à faire une proposition dans ce sens au gouvernement.

S’exprimant lors de son passage sur les ondes de Chaîne III de la radio algérienne, M. Mebarki a fait savoir que l’enseignement professionnel, dispensé auparavant dans les technicums sous l’égide du ministère de l’Education nationale, pourrait être relancé.

Il a estimé que cet enseignement, auquel il avait été mis fin il y a environ six années et qui était sanctionné par un baccalauréat professionnel, contribuerait à intéresser et à intégrer 30 à 40% des élèves peu enclins, selon lui, à suivre une formation dans l’une des nombreuses disciplines actuellement dispensées par les CFP et à leurs yeux peu valorisantes.

Le ministre a, par ailleurs, affirmé que la majorité des élèves formés dans les centres de formation professionnelle du pays, lesquels dispensent 442 spécialités, trouvaient un emploi environ 3 à 6 mois après la fin de leur cursus.

A noter qu’environ 410 000 élèves sont appelés à rejoindre, le 27 septembre en cours, les 1 200 centre de formation professionnelle et d’apprentissage répartis à travers le pays.

Ce chiffre est en hausse de plus de 20 000 postes de formation résidentielle par rapport à la rentrée de septembre 2014, selon le ministre. Ce dernier a fait savoir que son département vient de mettre en place les dernières retouches pour assurer une meilleure rentrée de la formation professionnelle, session septembre 2015.

La prochaine session verra la réception de 35 établissements de formation qui renforceront les structures existantes estimées à 1 200 établissements, pour arriver à 44 nouveaux centres avant le mois de décembre.

Le ministre a fait savoir également que près de 8 000 formateurs et cadre, de la formation professionnelle bénéficieront d’une promotion spécifique. « Cette promotion devra toucher quelques 30 000 travailleurs dans le cadre de la suppression de l’article 87 bis « , a-t-il affirmé.

Dans le cadre du renforcement des spécialités, M. Mebarki a fait savoir que son département a prévu de lancer des projets de développement de pôles d’excellence dans les wilayas à caractère agricole, à l’instar de Khenchela, Aïn Defla et Masacara.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email