-- -- -- / -- -- --
Nationale

Vers la création d’une zone de libre-échange

Vers la création d’une zone de libre-échange

Le ministre tunisien du Commerce, Ridha Lahouel, a annoncé jeudi dernier qu’un accord de partenariat sera bientôt conclu entre la Tunisie et l’Algérie pour la création d’une zone de libre-échange entre les deux pays.

Cet accord vise, à intensifier les échanges commerciaux entre la Tunisie et l’Algérie, a-t-il a fait savoir dans le cadre du Forum de Tunis qui s’est tenu au siège de la Maison de l’entreprise, sous le thème « La Tunisie et ses pays voisins : risques communs et solutions partagées ».

Le ministre a ajouté, à cette occasion, que les exportations tunisiennes vers l’Algérie ont atteint, en 2014, 1940 millions de dinars contre 790 millions de dinars en 2013, alors que la valeur des importations s’est stabilisée à 2 000 millions de dinars, dont 95% consacrés à l’importation de gaz.

Le président de la Confédération des entreprises citoyennes de Tunisie (CONECT), Tarek Cherif, a indiqué, pour sa part que la situation économique actuelle exige la promotion des échanges commerciaux entre les deux voisins maghrébins, à travers la levée des principales entraves au développement du partenariat stratégique entre les deux pays, appelant les autorités concernées à concrétiser la volonté politique de réviser les lois et règlementations liées à l’investissement et à l’exportation.

Par ailleurs, le procès-verbal de la troisième réunion de la commission mixte tuniso-algérienne (du 2 au 4 juin à Tunis) a été signé jeudi au siège du ministère du Commerce pour assurer le suivi des échanges commerciaux.

Ce document, signé par le ministre du commerce tunisien, Ridha Lahouel et son homologue Amara Benyounès, comporte le bilan des échanges commerciaux en 2013 et 2014 et au cours du premier trimestre de l’année 2015, et mentionne les difficultés en matière d’échanges commerciaux entre les deux pays et les moyens de les solutionner.

Pour l’Algérie, ces difficultés résident dans l’application d’une imposition sur la consommation, l’intervention des services douaniers dans l’écoulement des marchandises algériennes sur le territoire tunisien, et l’interdiction de l’écoulement des dattes d’origine algérienne sous label tunisien.

Il en est de même pour la Tunisie. Il existe certaines difficultés au niveau de l’application de l’exonération des tarifs douaniers sur un nombre de produits tunisiens tel que stipulé dans l’accord préférentiel avec l’Algérie et dans l’accord pour la grande zone de libre-échange arabe. Les deux parties ont examiné, au cours de cette réunion, la possibilité d’abaisser les tarifs douaniers imposés aux marchandises tunisiennes.

La Tunisie a demandé d’instituer les mêmes avantages pour les produits tunisiens que ceux appliqués aux produits européens dans le cadre de l’accord de partenariat entre l’Algérie et l’Union européenne.

Le procès-verbal de la réunion comprend également la signature d’un mémorandum d’entente et d’un programme d’action entre le Centre de promotion des exportations (CEPEX) et son homologue algérien.

Ce mémorandum vise à développer les relations bilatérales en matière de commerce et à échanger les informations commerciales qui concernent les deux marchés.Un autre mémorandum a, également, été signé par les deux ministres du Commerce dans les domaines de la protection du consommateur et du contrôle de la qualité des marchandises et des services.

Le procès-verbal comporte aussi un projet de convention sur la reconnaissance mutuelle des certificats de conformité.
L ministre tunisien a plaidé pour la dynamisation de l’accord commercial préférentiel signé en décembre 2008 entre les gouvernements tunisien et algérien et ce, en trouvant des solutions aux problèmes posés.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email