-- -- -- / -- -- --
Nationale

Vente en ligne et courrier express : Entre arnaque et service accéléré

Vente en ligne et courrier express : Entre arnaque et service accéléré

Le monde est en constante évolution. On parle de e-commerce et des DHL, Fedex, UPS et les autres. Du commerce en ligne à la livraison rapide d’un pays à un autre, les Algériens sont-ils vraiment gâtés par l’émergence de la technologie de vente ? Certes, mais attention à la grande arnaque.

Autrefois, les Algériens étaient soumis à une seule loi qui leur est dictée par l’ancien système, à savoir acheter auprès du magasin du coin ; tandis que pour envoyer des colis il n’y avait, à l’époque, qu’une seule voie, la poste et encore faut-il attendre, parfois, plusieurs semaines pour que le colis arrive à destination.
Aujourd’hui, les Algériens sont-ils gâtés par la présence de sociétés spécialisées dans la livraison rapide ?

La vente sur Internet, l’autre service nouveau, est-il une aubaine pour les Algériens d’acheter et de vendre rapidement en gagnant du temps ? Des questions auxquelles nous nous sommes intéressés à travers cette petite enquête que nous avons menée avec la curiosité de savoir si les Algériens utilisent fréquemment ces nouveaux outils.

 Nous nous sommes intéressés d’abord aux ventes sur Internet du moment que de plus en plus de citoyens recourent à cette technique dans le but de gagner du temps mais, surtout, d’avoir un produit original avec une dépense bien moindre que celle proposée dans les magasins.

Les sites de vente sur Internet, voilà le but de notre enquête. Nous nous sommes intéressés pour cela aux sites les plus populaires tels Oued Kniss, Nechrifenet (J’achète sur le Net), Guiddini (Dirige-moi), et la liste est encore longue.

A première vue, l’ensemble des sites de vente en ligne vous proposent des produits divers, en photos avec les prix fixes et, bien entendu, les modalités de paiement et la livraison à domicile. Jusqu’ici tout va bien, mais l’anomalie se trouve dans les prix proposés aux clients. En d’autres termes, les sites de vente en ligne sont censés, avant tout, offrir des produits neufs, sous emballage, à des prix beaucoup moins chers que ceux appliqués dans les boutiques.

Cependant, et après quelques heures passées à consulter les pages de ces sites et après des appels d’essais pour connaître les modalités de paiement, nous avons compris, très vite, que les prix sont beaucoup plus chers que ceux des boutiques. D’abord, les prix sont chers pour chaque produit proposé en ligne, cela sans oublier les frais de livraison qui sont supportés par l’acheteur. Prenons par exemple les téléviseurs mis en vente en ligne.

Un LED 47 pouces est proposé à 42 000 DA sur la plupart des sites de vente en ligne, puis ajouter à ce prix 2 000 DA qui représentent le coût de livraison à domicile. Finalement, le prix réel tourne autour de 44 000 DA, alors que le même produit est cédé à 37 000 DA dans les boutiques et les points de vente des sociétés qui fabriquent les téléviseurs LED. S’agit-il d’une arnaque ou d’un service rapide qui coûte plus cher aux clients ?

Guiddini, Nechrifenet, Oued Kniss, Kaymu et les autres

Le e-commerce est en plein boom en Algérie. Depuis 2010, l’année à laquelle le commerce en ligne a commencé à prendre de l’ampleur, certes d’une manière timide mais sûrement, les Algériens recourent de plus en plus à cet outil moderne pour gagner du temps et surtout pour avoir un produit neuf ou de bonne occasion beaucoup moins cher qu’ailleurs.

Mais au-delà de ces perspectives, la vente en ligne contient de nombreuses arnaques, à commencer par les produits eux-mêmes qui sont proposés souvent à des prix plus chers mais, régulièrement aussi, les clients font face à des marchandises contrefaites. C’est ainsi que de nombreux sites de vente en ligne ont vu le jour.

Parmi ces sites qui ont réussi le pari d’exister il y a Oued Kniss, puis viendront les autres, entre autres Guiddini, Nechrifenet, Kaymu et Ali Baba. Ces sites de vente drainent aujourd’hui des milliers de visiteurs chaque jour. Ici, tous les produits sont proposés à la vente : des produits sans aucune valeur, de l’électronique, des cosmétiques, des détergents mais aussi la vente et la location de villas, d’appartements et de terrains.

Tout est mis à la vente, en gros comme en détail. Mais face à cette grande métamorphose de la manière de vendre en Algérie, l’arnaque a une part belle. Comment les Algériens sont-ils escroqués sur leurs achats effectués sur la Toile ?

C’est simple. Prenons, à titre d’exemple, une table de grillade en vitrocéramique. Elle coûte dans les magasins 13 500 DA alors que le prix sur les sites en ligne tourne autour de 16 700 DA sans compter les frais de livraison. Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Souvent les clients tentés de faire leurs achats sur les sites en ligne découvrent des prix plus élevés que ceux des boutiques classiques.

L’ARPT contrôle-t-elle les opérateurs de livraisons express ?

DHL International Algérie, AGEM/TNT, Falcon Express Algérie, EMS Champion Post, Fedex, Algérie Courrier, UPS et les autres, sont là quelques noms de sociétés de livraison de colis et courriers express qui se sont imposées dans le marché national. Des sociétés de renom auxquelles les Algériens s’adressent régulièrement pour transférer des colis, des documents et autres courriers express mais à quel prix ?

Les zones d’expédition des courriers et autres sont découpées en huit : Le Maghreb, l’Europe, l’Afrique, le Moyen-Orient, l’Asie et l’Océanie, l’Amérique du Nord et centrale et enfin l’Amérique du Sud. Pour chaque zone, les opérateurs cités proposent des tarifs allant de 4 000 à 12 890 DA pour un poids de 500 grammes ; au-delà, le client devra payer plus cher. Devant ce marché important, l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT), étant l’observateur et le gestionnaire des tarifs du courrier accéléré international en Algérie, a pris une série de mesures pour contrôler les sociétés spécialisées dans la livraison des courriers et colis à l’étranger.

L’Observatoire des tarifs applicables par les opérateurs exerçant sous le régime de l’autorité (courrier accéléré international) assume toute sa responsabilité, selon l’article 16 du cahier des charges relatif au régime de l’autorité qui stipule que le titulaire bénéficie de la liberté de fixation des tarifs envois, la liberté du système global de tarification qui peut comprendre des réductions en fonction du volume du courrier ou de colis, et la liberté de la politique de commercialisation.

L’ARPT exige de chaque opérateur de livraison de respecter les conditions, les modalités et les tarifs d’expédition des courriers et colis de l’Algérie vers l’étranger, et ce, en publiant un tableau des coûts des envois.

DHL international Algérie tout comme les autres opérateurs sont tenus d’envoyer un exemplaire de la notice sous 30 jours à l’ARPT, où il est mentionné chaque opération d’envoi de courriers et colis à l’étranger comme à l’intérieur du pays. C’est l’article 17 qui exige de ces opérateurs de respecter ces conditions.

Les opérateurs des courriers accélérés ont augmenté leurs tarifs de 5 % en une année

Durant son bilan annuel, l’ARPT a dévoilé que certains opérateurs de livraisons rapides ont augmenté leurs tarifs de 5 % en l’espace d’une année. C’est le cas de DHL international Algérie qui, selon un bilan présenté par l’ARPT, a haussé ses tarifs d’expéditions de 5% vers l’étranger.

De son côté, UPS au même titre que DHL a augmenté ses tarifs de 6% en 2014 et début de 2015, souligne le rapport de l’ARPT. En guise de justifications, DHL Algérie et UPS Algérie ont expliqué que cette hausse est due à de multiples raisons.

D’abord l’augmentation des tarifs par les compagnies aériennes nationales et étrangères. Ils expliquent aussi que les prix des courriers accélérés internationaux sont calculés sur la base de deux variables : le poids et la distance.

Face aux multiples difficultés, les opérateurs des courriers accélérés utilisent le poids volumétrique au lieu du poids physique et c’est ce qui explique, quelque part, l’arnaque dont sont victimes les clients qui ne savent pas ce que stipulent les articles 16 et 17 appliqués par l’ARPT, et c’est à cause de cette ignorance que, souvent, ces clients payent un double tarif sans qu’ils se rendent compte.

Combien paye l’Algérien pour ses courriers accélérés ?

C’est une question à laquelle nous nous sommes intéressés. Les Algériens font le parcours du combattant pour arriver à expédier leurs courriers à l’étranger. En commençant par les tarifs qui, chaque année, deviennent de plus en plus chers, et en arrivant aux délais qui, souvent, ne sont pas respectés par les opérateurs des courriers accélérés. Voilà quelques modes d’arnaques utilisés par certains opérateurs au détriment du client.

Aussi, pour concurrencer son rival, chaque opérateur propose ses propres tarifs, mais ces tarifs sont, chaque année, revus à la hausse. Prenons le cas de UPS Algérie, cet opérateur des courriers accélérés propose divers tarifs aux clients. Pour un courrier d’un poids de 500 grammes à l’export dans un pays maghrébin, UPS a fixé le coût à 4 800 DA alors que le même poids d’un courrier à l’import est fixé à 6 100 DA. Son rival, AGEMT/TNT, fixe le courrier export à 3 990 DA et l’import à 4 190 DA.

Donc, une différence de plus de 2 000 DA, ce qui arrange beaucoup les clients qui, faut-il le souligner, se présentent de plus en plus à un opérateur à prix bas. Pour un colis de 5 kilos, UPS propose sa livraison hors du pays entre 7 700 à 15 900 DA selon la distance, tandis que son import vers l’Algérie est fixé entre 10 400 et 20 400 DA, toujours en se basant sur la distance de chaque zone.

Son concurrent, AGEMT/TNT, propose quant à lui le prix de 7 100 à 12 890 DA pour un même poids et selon la zone. AGEMT/TNT propose, en revanche, pour les colis à importer de l’étranger vers l’Algérie des prix plus bas que sa concurrente UPS Algérie. En d’autres termes, AGEMT/ TNT a fixé le colis de 5 kilos en provenance de l’étranger entre 7 360 et 13 400 DA, ce qui est loin des 20 000 de l’UPS.

Ce qui dénote que les prix des courriers accélérés internationaux varient d’un opérateur à un autre. A titre d’exemple, pour un courrier d’un poids de 500 grammes destiné vers la Tunisie, le prix varie. Pour DHL, il est de 7 113 DA, UPS le fixe à 6 100 DA, alors que AGEMT/TNT l’assure à 4 090 DA.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email