L'APOCE met en garde contre les viandes non contrôlées – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

L’APOCE met en garde contre les viandes non contrôlées

L’APOCE met en garde contre les viandes non contrôlées

L’Association de protection et d’orientation du consommateur et son environnement (APOCE) a mis en garde contre la commercialisation de la viande non estampillée. Une pratique courante dans certaines boucheries.

L’augmentation du volume de consommation des viandes rouges devra nécessiter, en effet, des services du contrôle une plus grande vigilance en ce qui concerne les produits provenant des différents abattages.

C’est dans ce sens que l’APOCE s’est manifestée et a tenu à rappeler, dans un communiqué publié sur la page officielle du président de l’APOCE, Mustapha Zebdi, que la commercialisation de viandes non estampillées par les services vétérinaires est strictement interdite en Algérie. 

Il a souligné, à cet effet, que la couleur de l’estampille change en fonction de la race de l’animal. Il a fait savoir, dans ce cadre, que la couleur verte est réservée aux veaux et aux agneaux, la couleur violette est réservée aux bovins et aux ovins, enfin, la couleur rouge est utilisée pour distinguer les viandes extraites de chevaux, de chameaux et de chèvres.

Par ailleurs, M. Zebdi a ajouté que la violation de cette régulation entraîne la saisie des viandes et la rédaction d’un procès-verbal officiel à soumettre aux autorités judiciaires car elle constitue un abattage illégal sans contrôle vétérinaire.

En ce qui concerne les caractéristiques des estampilles sur les viandes de boucherie et leur qualité, elles sont définies par la loi n° 08/88 du 26 janvier 1988, relative aux activités de médecine vétérinaire et de protection de la santé animale. 

Le processus d’estampillage se fait donc à l’aide d’un rouleau circulaire d’un diamètre de 80 mm et d’une largeur de 45 mm. L’ancre utilisée doit être alimentaire, conforme et fabriquée à partir de colorants autorisés par la régulation en vigueur. L’estampille doit être apposée avant la découpe et les lettres doivent être claires et suivies du numéro d’agrément.

 Il convient de noter que l’estampillage est un signe indiquant que l’animal a été abattu dans des conditions sanitaires conformes.

Pour rappel, ces dernières années, de nombreuses saisies ont été enregistrées dans les abattoirs et autres tueries par les vétérinaires, après que ces derniers y eurent décelé la présence de certaines maladies infectieuses.

On indique que, lors des actions menées au cours des différentes opérations de contrôle, il a été procédé à des saisies de carcasses non estampillées d’agnelles, proposées en tant que viande d’agneau. Pis encore, les vendeurs clandestins proposent aux consommateurs non avertis des organes et des abats jugés impropres à la consommation.

Pour que les mesures décidées soient efficaces, les brigades de contrôle devront mener une lutte continue contre l’abattage illégal à travers la multiplication des inspections au niveau des boucheries et autres endroits de vente de viande, le contrôle des établissements de manipulation des denrées animales et d’origine animale ainsi que les moyens de transport de ces denrées qui nécessite le respect de la chaîne de froid.

 

 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email