Vente de médicaments périmés: Arrestation de trois individus à Alger – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Vente de médicaments périmés: Arrestation de trois individus à Alger

Vente de médicaments périmés: Arrestation de trois  individus à Alger
©PHOTOPQR/VOIX DU NORD/PHILIPPE Pauchet - illustration : medicaments

La brigade de protection de l’environnement de la gendarmerie nationale d’Alger a réussi à démanteler un réseau composé de trois individus impliqués dans des affaires de contrefaçons de produits médicaux périmés. C’est ce qu’a indiqué, ce mardi, un communiqué du même corps de sécurité

Dans un communiqué rendu public, la gendarmerie nationale a précisé « qu’une société de médicament, spécialisée dans la production des équipements médicaux à Zeralda est impliquée dans le trafic de produits avariés et périmés vendus aux établissements sanitaires à travers le territoire national ».

Agissant sur informations, les éléments de la gendarmerie nationale se sont déplacés sur les lieux et ont saisi tous les produits médicaux périmés qui se trouvaient dans l’entrepôt clandestin de l’entreprise, a ajouté la même source.

Cette opération menée en coordination avec les représentants de la santé, du commerce et une inspection affiliée au ministère de l’Industrie pharmaceutique s’est soldée par l’arrestation de trois individus et la saisie de 500.000 unités d’équipements médicaux de fabrication locale et étrangère.

Après parachèvement des procédures judicaires en vigueur, les mis en cause poursuivis pour fraude ont été présentés devant les instances judiciaires compétentes.

Pour rappel, il ne s’agit pas de la seule affaire liée au trafic de médicaments. Dans la wilaya d’Oran, un groupe de malfaiteurs, composés de quatre personnes, dont trois de nationalité étrangère, a mis en place un commerce de graines dites «Mecou Corossol» destinées à servir de prétendu remède au cancer. C’est ce qu’avait indiqué un communiqué de la sûreté de la même wilaya, précisant que « ces graines sont censées être utilisées dans des préparations pharmaceutiques et commercialisées illégalement via les réseaux sociaux ».

Le réseau criminel composé de deux femmes et deux hommes, âgés entre 27 et 38 ans avaient été neutralisés par la brigade de lutte contre l’atteinte aux biens.

L’opération a été réalisée suite à une plainte déposée par un dirigeant d’une société privée qui avait passé commande de ces graines, contre une somme estimée à 570 millions de centimes. Les malfrats lui auraient fait croire que ladite graine était utilisée dans des préparations pharmaceutiques et contribuait à soigner le cancer.

Cette opération s’est soldée par la saisie de 1 400 graines, ainsi que 72 millions de centimes des revenus de ce commerce illicite, et 200 euros en faux billets.
Après parachèvement des procédures judiciaires en vigueur, les quatre mis en cause avaient été présentés devant les instances judiciaires compétentes.

A Relizane, au cours d’un barrage de routine dressé au CW 14 reliant Relizane à Tiaret, les éléments de la brigade de la Gendarmerie nationale d’Ouldja, relevant du Groupement de Gendarmerie nationale de Relizane, avaient saisi, une quantité de médicaments, acheminés sans facture ni registre de commerce, à bord d’une voiture touristique, selon un communiqué de la gendarmerie nationale.

« Il s’agissait d’un un lot important de médicaments destinés à des malades chroniques comme les diabétiques et les hypertendus, non disponibles dans les pharmacies » avait ajouté la même source. Le montant de cette saisie est estimé à 70 millions de centimes.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email