-- -- -- / -- -- --
Monde

Venezuela : Le président Maduro accuse les USA de préparer un coup d’Etat

Venezuela : Le président Maduro accuse les USA de préparer un coup d’Etat

De nouvelles sanctions de Washington contre Caracas interdisant l’obtention des visas américains visent à provoquer un coup d’Etat militaire au Venezuela, a déclaré samedi le président de la République bolivarienne Nicolas Maduro.

Maduro a également accusé l’ambassade américaine au Venezuela de comploter pour le renverser. Selon le président du Venezuela, le plan des conjurés consistait dans les frappes aériennes contre Caracas par un avion des Forces aériennes vénézuéliennes. Le Venezuela fait face à un blocus financier international soutenu par les forces d’opposition à l’intérieur du pays, a déclaré auparavant le président vénézuélien Nicolas Maduro.

« Le prix de pétrole a atteint aujourd’hui 60,55 USD le baril, et le Venezuela est confronté à un blocus financier, qui l’empêche d’obtenir le financement nécessaire pour pallier une partie de ces pertes liées au pétrole », a affirmé M.Maduro cité par l’agence Notimex. Selon le chef d’Etat vénézuélien, cette situation est orchestrée par les Etats-Unis, qui promeuvent leurs propres intérêts sur le marché des hydrocarbures « inondé par le pétrole polluant américain « .

Dans le même temps, le président Maduro a refusé de reconnaître l’existence dans le pays d’un taux de change « parallèle » du dollar, qui atteint 170 bolivars sur le marché noir, tandis que le taux de change officiel est de 6,3 bolivars pour un billet vert.
Le président vénézuélien Nicolas Maduro estime par ailleurs qu’il faut continuer la lutte pour rétablir un cours pétrolier juste, estimé selon lui autour des 100 dollars le baril.

Nicolas Maduro estime que ce niveau de tarifs permettrait au secteur pétrolier d’être suffisamment rentable pour assurer les investissements nécessaires et se développer de manière stable. Le Venezuela exporte 2,5 millions de barils par jour sur une production journalière de 3 millions de barils, selon des données officielles que certains acteurs du marché pensent abaissées.

Les principaux consommateurs du pétrole vénézuélien sont les États-Unis et la Chine. Le Venezuela est le cinquième exportateur mondial d’or noir, fort d’une réserve de 300 milliards de barils – l’une des plus élevées au monde. Toutefois, ce pétrole n’est pas de meilleure qualité : il est lourd et extra-lourd. Le Venezuela est membre de l’Opep et fait partie des pays qui prônent la baisse des quotas.

Mais malgré sa position, l’organisation a refusé hier de réduire les niveaux de production pétrolière. Cette décision a fait chuter le cours pétrolier de 77-79 dollars à 72-73 dollars le baril.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email