-- -- -- / -- -- --
Nationale

Valorisation des déchets : Le dispositif « Eco-Jem » sera relancé

Valorisation des déchets : Le dispositif « Eco-Jem » sera relancé

Crée en 2004 par le décret exécutif n° 04-199 du 19 juillet 200, le système public de reprise et de valorisation des déchets d’emballages « Eco-Jem » va être relancé d’ici la fin de l’année. C’est ce qu’a affirmé le directeur général de l’Agence nationale des déchets (AND), Karim Ouamane, affirmant que le dispositif permet de mettre en place une gestion transparente, efficace et saine des déchets d’emballages.

« L’Agence nationale des déchets a été mandatée pour mettre en exécution ce dispositif de reprise et de valorisation des déchets d’emballages +Eco-Jem+, sur lequel nous travaillons et nous prévoyons sa mise en place d’ici la fin de l’année en cours’ », a affirmé ce responsable dans sa déclaration l’APS, relevant que ce mécanise, créé par décret exécutif, entre dans le cadre de la régulation de l’activité de la reprise et la valorisation de déchets.

Le DG de l’AND a assuré qu’Eco-Jem permet de « mettre en place une gestion transparente, efficace et saine des déchets d’emballages », basée sur l’identification des intervenants, à commencer par les générateurs des déchets, le circuit que prennent ces emballages, l’aspect économique lié à la valorisation de ces déchets, ainsi que le contrôle de l’opération.

Le responsable a rappelé que 30% de la masse globale des déchets générés sont constitués de déchets d’emballages (cartons, films plastique, papier…) mettant en avant l’impact économique et environnemental d’Eco-Jem aussi bien au niveau local que national.

Il a également relevé que dans le cadre du mécanisme Eco-Jem, la responsabilité des générateurs des déchets est définie et engagée dans la mesure où ils contribueront financièrement à la reprise et la valorisation de l’emballage. Ce dernier est en effet entièrement impliqué dans cette opération.

Le décret exécutif N° 02-372 sur les déchets d’emballages fait obligation aux générateurs et/ou détenteurs des déchets d’emballages de faire un choix parmi les procédés suivants : l’auto-valorisation, en assurant eux-mêmes et à leur frais la valorisation de leurs déchets d’emballages, de recourir à une entreprise spécialisée, en confiant la valorisation de leurs déchets d’emballages à des entreprises agrées, où d’adhérer à « Eco-Jem ».

 Par ailleurs, le DG de l’AND a indiqué que pas moins de 14 000 entreprises activant dans la gestion de déchets ménagers, toutes activités confondues, ont été recensées en 2021, relevant que ses services œuvrent à codifier le champ d’intervention et la spécialité de ces entreprises, entre tri de déchets ménagers et hospitaliers, recyclage et autres métiers liés à la gestion et au traitement des déchets.  

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email