-- -- -- / -- -- --
Nationale

Valorisation des déchets : Gains potentiels de 300 millions de dollars

Valorisation des déchets : Gains potentiels de 300 millions de dollars

L’activité de récupération et de valorisation des déchets est susceptible de rapporter quelque 300 millions de dollars, soit l’équivalent de 38 milliards de DA annuellement, et de créer de nombreux postes d’emplois, a affirmé la directrice générale de la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI), Ouahiba Behloul, selon l’APS.

S’exprimant lors d’une conférence de presse jeudi pour annoncer la tenue de la 2e édition du Salon international de la récupération et de la valorisation des déchets (REVADE), prévu du 9 au 12 octobre prochain au Palais des expositions (Pins-Maritimes), Mme Behloul a indiqué que « la filière produits en téréphtalate d’éthylène (PET, telles les bouteilles en plastique), génère à elle seule un volume de déchets de 350 000 tonnes/an et 7 600 emplois peuvent être créés ».

En outre, elle a précisé que « des statistiques récentes montraient que sur un marché de près de 300 000 tonnes/an de déchets spéciaux (pneus, huiles usagées, batteries…) en Algérie, seulement 150 000 tonnes sont valorisées et exploitées ».

A ce propos, elle a relevé un certain intérêt d’entreprises privées algériennes et étrangères pour la valorisation et la récupération des déchets. Et d’enchaîner : « Une dizaine d’entreprises privées nationales activent actuellement dans la récupération et la valorisation des pneus usagés, qui sont destinés à la réalisation principalement de tapis de routes dont le marché reste très prometteur.

En ce qui concerne le recyclage du matériel informatique, la même responsable a indiqué que des entreprises américaines, françaises et sud-africaines avaient manifesté leur intérêt pour réaliser des pôles industriels dans ce créneau.

Dans ce sillage, elle a expliqué que la baisse des ressources financières extérieures de l’Algérie incitait à rechercher de nouveaux moyens permettant de contribuer à substituer la production locale aux importations, et ce, en exploitant d’une manière optimale les ressources productives disponibles localement tels la récupération et le recyclage des déchets.

C’est dans ce sens que la CACI organisera, en collaboration avec l’Agence nationale des déchets (AND), la deuxième édition du Salon REVADE qui sera dédié à la collecte, au tri, au transport, au traitement, à la valorisation et au recyclage des déchets.

Selon elle, la promotion et le développement de la gestion et de la valorisation des déchets industriels et l’encouragement de l’investissement dans ce domaine pour la création de nouvelles entreprises figurent parmi les principaux objectifs de cet événement.

Pour cette prochaine édition, l’invité d’honneur sera la Corée du Sud qui participera à travers l’Institut coréen de la technologie et de l’industrie environnementale (KEITI) et une trentaine d’entreprises.

Pour sa part, le directeur général de l’AND, Karim Ouamane, a relevé que la question de la gestion des déchets occupait une part importante dans le programme des pouvoirs publics, et ce, à travers essentiellement le Programme national de gestion des déchets industriels et spéciaux initié en 2006.

« La récupération et la valorisation des déchets, qui avaient auparavant des aspects purement environnementaux, sont devenues des activités économiques mais ce créneau demeure peu développé en Algérie « , a-t-il estimé.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email