-- -- -- / -- -- --
Sports

USMH : Mohamed Laïb revient et affiche son optimisme

USMH : Mohamed Laïb revient  et affiche son optimisme

Pour beaucoup de fans harrachis, chassez le naturel, il revient au galop c’est le cas du retour de Mohamed Laïb à la tête de Semssem, l’USM Harrach. 

En tout cas, c’est un vent nouveau teinté d’optimisme qui est en train de souffler sur le club des Jaune et Noir après une année à mettre aux oubliettes tant l’équipe a vécu des moments de turbulences très graves.

Aujourd’hui, du côté de Lavigerie la Glacière, la Faïence et PLM, les fiefs d’Essefra, les regards sont déjà tournés sur cette nouvelle saison qui se profile à pas de courses.

Le retour à la présidence de Mohamed Laïb a apporté son lot de sérénité avant terme dans l’entourage du club et surtout dans les rangs des joueurs et du staff technique, notamment Boualem Charef. 

Contacté, l’ex et revenant boss d’Essefra nous dira Laïb : « Je suis le président légal de l’USMH et Mana ne peut contester cette réalité qui est même reconnue des instances de notre football.

Mon intronisation par élection s’est faite de facto après le retrait de confiance au précédent conseil d’administration que présidait Abdelkader Mana et dont j’étais moi-même membre. Mana a perdu toute crédibilité après le retrait de confiance de cinq membres alors que trois autres ont préféré démissionner en raison de la mauvaise situation qui prévalait au sein du club.

De ce fait, le conseil d’administration n’avait plus le droit de siéger et Mana a perdu son poste de président. C’est à ce moment-là que la majorité des membres de ce conseil m’ont choisi comme président par voie d’élection ». Le chairman de l’USM Harrach nous a avoué qu’il a hérité d’une situation financière extrêmement difficile et qu’il sera très difficile de régler tous les problèmes dans ce registre.’’

C’est un cadeau empoisonné se résumant à une dette importante du club dépassant pratiquement les 34 millions de dinars. Nous sommes en train de négocier au cas par cas pour ne pas être en défaut par rapport aux règlements de la CRL concernant les anciens joueurs ». 

Laïb n’a pas omis pour l’occasion de mettre en exergue le bon sens et la compréhension de certains joueurs qui ont heureusement accepté d’être régularisés par tranches de deux mois de salaire. Nous aurions pu limiter ces dépenses si l’ancien bureau du club avait bien géré les rentrées financières comme celles des droits télé et des revenus de Mobilis, a indiqué le président de l’USMH.

Cela dit, cette situation financière difficile n’a pas empêché les dirigeants de mettre sur pied l’équipe qui vient d’entamer la deuxième phase de préparation à Aïn-Bénian, où elle se trouve en stage, avant de rallier Aïn Témouchent pour la troisième étape de sa préparation. Laïb a regretté l’image véhiculé par l’équipe lors de la dernière saison notamment dans sa phase retour.

« L’USMH était pratiquement à l’abandon, les joueurs étaient sans salaire depuis sept mois, au même titre que l’entraîneur Boualem Charef qui n’est pas régularisé ce jour. Heureusement que l’intervention de certains amoureux du club et l’union sacrée prônée ont permis à l’équipe d’éviter la relégation du club en Ligue 2 ».

Le boss s’est dit concerant cette nouvelle aventure plutôt rassuré de voir la situation financière s’améliorer pour vu qu’ trouve un écho favorable auprès des différents parties et sponsors qui veulent aider l’USMH.

Pour lui, la meilleure solution serait que son club soit parrainé à l’avenir par une entreprise nationale et ce statut ne devrait pas être réservé à certains clubs seulement. Et d’ajouter que seule une décision politique pourrait débloquer la situation financière difficile vécue par la majorité des clubs professionnels.

Evoquant par ailleurs les chances de son équipe dans le prochain championnat, Laïb n’a pas manqué d’affirmer que l’USMH est déterminée à jouer les premiers rôles. « Nous avons réussi à conserver l’ossature de l’effectif de la saison écoulée qu’on a renforcée par d’excellents jeunes joueurs qui peuvent nous valoir beaucoup de satisfactions », a conclu le boss harrachi.

Ce dernier espère et appelle le public harrachi à revenir en force pour soutenir la composante 2016-2017, laquelle a des qualités à faire valoir sur le terrain.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email