-- -- -- / -- -- --
Sports

USMA 2 – CRB 1 : Soustara freine Laâkiba et retrouve des couleurs

USMA 2 – CRB 1 : Soustara freine Laâkiba et retrouve des couleurs

Forcé par l’obligation de résultat pour ne pas sombrer davantage dans une spirale négative qui a pris forme depuis le début de la phase retour, le champion en titre sortant, l’USM Alger se devait de mettre fin à l’hémorragie. Et c’est chose faite pour les Rouge et Noir de Soustara qui ont sorti cette fois-ci le grand jeu, pour remporter le derby qu’il ne fallait surtout pas rater.

Le Chabab de Belouizdad, l’adversaire du jour qui restait sur une très belle dynamique avec notamment la victoire arrachée en terre oranaise face au MC Oran, a payé les frais de la rage de vaincre des Usmistes.

Prenant d’entrée les choses en mains, la classe biberon de Paul Putt, avec un duo explosif dans l’entrejeu nommé Benguit, Bengrina n’a pas cherché midi à quatorze heures pour étouffer, au fil des minutes qui s’égrenaient, les Rouge et blanc de Laâkiba, plutôt mal inspirés cette fois-ci. Partis sur les chapeaux de roues, la partie a vu les Usmsites annoncer les premiers la couleur par Benmoussa.

Le pressing des hommes des camarades de Meftah n’a pas tardé à porter ses fruits puisque huit minutes plus tard, sur un contre bien négocié entre les attaquants de l’USMA, Benguit, d’une accélération, laisse pantois la défense belouizdadie avant de s’appuyer sur Meziane et aller battre d’un tir de maître l’infortuné Salhi (1 à 0).

Une réalisation qui a en fait libéré les Rouge et Noir devant des Belouizdadis ne s’attendant guère à une telle réaction de la part de l’adversaire du jour. Piqués dans leur amour-propre, les joueurs de Badou Zaki tentent de relever la tête mais, sont pris au coup par les Usmistes plus volontaires et plus entreprenants.

Yahia Chérif et Hamia tentent de secouer le cocotier du Marocain mais en vain. La citadelle de Soustara est présente sur toutes les balles. Les minutes avancent et le CRB n’arrive pas à déverrouiller le bloc adverse très compact.

De retour des vestiaires, les gars de Badou Zaki se ruent vers la cage de Zemmamouche pour tenter de remettre les pendules à l’heure, en vain. La pression monte d’un cran d’un côté comme de l’autre et aucune équipe n’arrive à trouver la faille malgré les nombreuses occasions recensées. 

Alors que tous les présents s’attendaient à voir le Chabab refaire surface, ce sont les Usmistes qui réussiront à sceller le sort par Meziane, lequel profitera d’une passivité flagrante des défenseurs du Chabab pour porter le coup fatal à la 72e minute, au grand bonheur des supporters usmistes.

La réaction des Belouizdis s’est avérée tardive après le but de Lemhen dans les derniers instants de la partie. Soustara s’est enfin refaite une santé et il faudra désormais compter pour la course finale au podium. Copie à revoir pour Badou Zaki dont la composante est tombée dans un excès de confiance flagrant après sa victoire à Oran.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email