-- -- -- / -- -- --
Sports

USM Blida : Quand le nerf de la guerre vient à manquer

USM Blida : Quand le nerf  de la guerre vient à manquer

Logé à une 12e décevante place au classement général du champion national de Ligue 1Mobilis, l’USM Blida et contrairement à d’autres ne veut pas se montrer alarmiste choisissant de prôner la stabilité.

En effet malgré une lourde défaite synonyme pour certains d’humiliation subit à Relizane et des résultats loin de refléter les ambitions du club, la direction du club et à deux encablures de la fin de la phase Aller ont décidé de prendre une décision sage qui les honore en renouvelant leur confiance au coach Mohamed Bacha.

Ce dernier jouit faut il le signaler d’une grande estime de la part des fans de l’USM Blida qui croit dur comme le fer en lui pour remonter le pente et sauver l’équipe d’une nouvelle relégation que certains pessimistes voient déjà se dessiner.

L’entraîneur du club phare de la Mitidja, loin d’être abattu par la position actuelle de son équipe au classement et surtout de déroute subit par son groupe contre le Rapid de Relizane , se veut être très serein et conscient de la tache qui l’attend après cette petite trêve pour redonner du tonus à son groupe et recharger les accus nécessaires pour une opération redressement que tout le monde veut voir dans l‘entourage du club se produire en toute confiance avant l’entame de la seconde phase du championnat.

Le premier responsable technique de l’USM Blida a faut il l’avouer le bénéfice des circonstances atténuantes pour avoir fait mieux que celui qui était en place avant sa prise en main de l’équipe Djamel Benchadli pour ne pas le citer.

En homme averti , Mohamed Bacha est conscient que le soutient reçu de la part des supporters et la confiance renouvelée par les responsables du club ne peuvent que se consolider que si l’équipe réagira positivement des la prochaine sortie. Seul un sursaut d’orgueil atténuera la pression et permettra au groupe de passer l’hiver un peu plus au chaud. Sa mission première consistera à donner d’abord une meilleure assise à son maillon faible à savoir le compartiment offensif qui manque cruellement de réalisme.

Mesfar, Noubli, Sylla, Amiri et Hichem Chérif, on déçu et ne jouissent plus de la confiance de tous. Bacha aurait dans ce sens fait part de son désir de recruter, l’attaquant belouizdadi Boubekeur Rebih lors du prochain mercato. 

Du pain sur la planche aussi au sein de sa défense dont le verrou a Carrément sauté à Relizane.Il reste que le renforcement de l’équipe est tributaire de la situation financière du club qui laisse à désirer. . Force est de reconnaitre qu’ à Blida le nerf de la guerre fait défaut et la direction n’arrive pas à désamorcer la crise financière aiguë qui sévit au sein du club.

Même le président Abdelhamid Foufa reconnait les difficultés qu’il rencontre pour ramener les fonds nécessaires, même si sa dernière entrevue avec le premier responsable de la wilaya est entourée de mystère quant à l’aide financière qui sera débloquée. Dans la ville des roses tout le monde pointe du doigt les industriels de la région qui tourne volontairement le dos à l’équipe envers le club, exceptés Djamel Matseki et Tayeb Ezzraimi qui ont prouvé leur amour pour l’équipe d’El Khadra.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email