-- -- -- / -- -- --
Monde

upiter au plus près de la Terre : observez la planète géante et ses lunes !

upiter au plus près de la Terre : observez la planète géante et ses lunes !

Le mois de juin sera idéal pour apercevoir la plus grosse et la plus ancienne planète de notre système solaire, Jupiter, qui sera à l’apogée dans le ciel nocturne.

Pendant ce mois de juin, la plus volumineuse planète de notre système solaire sera particulièrement brillante et visible à l’œil nu toute la nuit, a annoncé la Nasa.

L’agence spatiale recommande cependant de se servir de « jumelles ou d’un petit télescope » pour avoir une vue plus impressionnante de Jupiter.
La Nasa précise qu’il sera également possible d’apercevoir les satellites naturels de la géante gazeuse ainsi que les nuages en bandes qui l’entourent.

Le 10 juin sera le meilleur jour pour l’observer car elle sera alors placée en opposition : cela veut dire que Jupiter, la Terre et le Soleil seront parfaitement alignés.
Toujours d’après la Nasa, les 17 et 18 juin prochains, les planètes Mars et Mercure apparaîtront très proches l’une de l’autre juste après le coucher du Soleil.

En 2019, la planète traverse la « maison » voisine du Scorpion, le Serpentaire, treizième constellation du zodiaque, aussi nommée Ophiuchus. Ses étoiles dessinent le fils d’Apollon dans la mythologie grecque Asclépios (Esculape pour les Romains). Ayant suivi les enseignements du Centaure Chiron (le Sagittaire est à côté), le héros était considéré comme le maître des serpents. Il en tient d’ailleurs un dans ses mains. Actuellement, on peut donc voir l’« astre vagabond » (étymologie du mot planète) se faufiler près de l’un des deux pieds d’Ophiuchus, à l’orée de la brume argentée de la Voie lactée, laquelle on devine à l’arrière-plan, tachée d’obscurs nuages de poussière. C’est un contexte magnifique mais cela a l’inconvénient qu’à nos latitudes moyennes, la géante gazeuse n’est pas très haute au-dessus de l’horizon, ses rayons traversent une couche épaisse de l’atmosphère ce qui se traduit par une plus forte turbulence et des images moins nettes, au grand dam des astronomes amateurs.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email