-- -- -- / -- -- --
Nationale

Université de Tizi-Ouzou : grogne des enseignants vacataires

Université de Tizi-Ouzou : grogne des enseignants vacataires

Ils étaient, mardi, environ trois-cents enseignants vacataires au rang de doctorants de l’université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou à observer un sit-in devant le rectorat pour exprimer leur mécontentement.

Celui-ci a pour source leur non titularisation en dépit de leur compétence et de leur ancienneté dans leurs postes. A titre de rappel, l’université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou ne compte que 2137 enseignants permanents dont 514, soit 24,05 %, sont de rang  magistral. Or ses besoins réels en enseignants permanents sont de 3685, soit donc un manque à gagner de 1548 enseignants. En définitive, même si ces manifestants venaient à obtenir gain de cause, il y aurait toujours un déficit en en enseignants permanents. Nous devons relever que la grogne n’est pas seulement chez les enseignants vacataires de l’université Mammeri de Tizi-Ouzou. Et pour preuve : ils étaient encore 250 enseignants environ de l’éducation nationale à observer hier encore, et pour les mêmes motifs un rassemblement devant la direction de l’éducation nationale de Tizi-Ouzou. Ces enseignants en colère ont demandé à être définitivement intégrés dans l’enseignement ; autrement dit à bénéficier enfin de la titularisation.

Il reste cependant à savoir si, avec la disette financière que connaît actuellement le pays, les deux ministères concernés, c’est le ministère de l’enseignement  supérieur et de la recherche scientifique et celui de l’éducation nationale, peuvent puiser de leurs trésoreries les montants d’argent nécessaires pour satisfaire les revendications de leurs travailleurs concernés.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email