Université de Béjaïa : Le Pr Boualem Saïdani enterré à Bouandas      – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --
Nationale

Université de Béjaïa : Le Pr Boualem Saïdani enterré à Bouandas     

Université de Béjaïa : Le Pr Boualem Saïdani enterré à Bouandas     

Décédé vendredi soir après une maladie qui l’a laissé alité plusieurs mois, l’ancien recteur de l’université de Béjaïa, le Pr Boualem Saïdani a été enterré ce dimanche après-midi au cimetière d’Ighil Amssiouène, village Chriha, commune de Bouandas, au nord de la wilaya de Sétif. Des centaines de personnes, pour ne pas dire des milliers, sont venues assister à l’inhumation du défunt et le voir pour la dernière fois.

Le village était trop petit pour accueillir autant de monde. L’inhumation a eu lieu en présence, entre autres, des représentants du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique venus d’Alger, de plusieurs enseignants et responsables de l’université de Béjaïa, de sa famille et de ses amis venus d’un peu partout, du recteur de l’université de Tizi Ouzou. Pour rappel, le Pr Saïdani était professeur spécialiste en électrochimie-corrosion. Il a passé plus de 25 ans au service de l’université de Béjaïa.

Bachelier en mathématiques et diplômé en graduation de l’université de Sétif, il a obtenu son diplôme des études approfondies à l’université Pierre-et-Marie Curie avant de soutenir sa thèse de doctorat à l’université Paris 7 en 1989. Il a aussitôt entamé sa carrière professionnelle d’enseignant chercheur à l’université de Béjaïa, où il a occupé, depuis octobre 1989, plusieurs postes de responsabilité comme chef de département, dont celui de l’électronique, ou encore directeur d’instituts et doyen de facultés. Depuis janvier 2013, il a été promu recteur de l’université de Béjaïa, succédant au Pr Merabet.

Le défunt est auteur de plus d’une cinquantaine de publications internationales. Il a présenté ses travaux dans une centaine de congrès scientifiques nationaux et internationaux et a à son actif deux brevets d’invention déposés en France en 2012 et aux Etats-Unis en 2016. Depuis son arrivée à l’université de Béjaïa, le Pr Saïdai a fait soutenir 8 thèses de doctorat, 6 mémoires de magistère, comme il a dirigé 23 projets de recherche nationaux et internationaux sur les thématiques liés au génie des procédés, à l’électrochimie et à la corrosion des métaux.

En 2010, il a remporté le prix Scopus Elsevier pour la discipline d’électrochimie. Le défunt a été nommé le 28 avril 2020 au poste du directeur général des enseignements et de la formation supérieure au ministère de l’enseignement supérieur, succédant alors à Larbi Chahed. En 2021 il tomba malade et en octobre de la même année, il partit en France pour se faire soigner mais la maladie a fini par avoir raison de lui. 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email