-- -- -- / -- -- --
Nationale

Une vingtaine d’hectares récupérés

Une vingtaine d’hectares récupérés

Cap sur l’investissement productif à Béjaïa. Plusieurs mesures sont prises depuis la dernière rencontre organisée par le chef du gouvernement avec les walis.

Des décisions fermes ont été prises et consistent à éliminer les bocages d’ordre bureaucratiques et à assainir la situation du foncier industriel non exploité ou détourné à d’autres fins.

Il s’agit de récupérer le foncier industriel non exploité pour diverses causes. Les indus investisseurs seront dépossédés des poches industrielles qui leur ont été attribuées.

Pas moins de 18 hectares ont été récupérés, dont 8 ha dans la zone d’activité de la commune d’El-Kseur et 10 ha dans la zone d’activité de Taharacht dans la municipalité d’Akbou.

Avant de passer à l’action, par le biais de l’agence foncière de la wilaya, les autorités de wilaya ont mis en demeure les indus investisseurs, sans succès. Cette opération d’assainissement se poursuit. Une commission a été mise sur pied et elle est en tournée à travers les zones industrielles.

Ces derniers jours, elle a visité la zone industrielle de Toudja où des investisseurs n’ont pas encore lancé leurs projets. Il s’agit de faire le constat et de motiver chaque décision avant d’agir contre ces investisseurs indélicats.

Le wali a confirmé cette opération de récupération des poches de terrain lors d’une rencontre tenue ces derniers jours avec les investisseurs de la daïra de Béjaïa au campus Aboudaou, à l’université de Béjaïa.

A ce sujet toujours, nous avons appris que 226 investisseurs n’ont pas encore lancé leurs projets dans les zones d’activité de la wilaya.

« Nous avons reçu des instructions fermes pour la récupération du foncier destiné à l’investissement industriel non exploité, et ce conformément aux clauses d’attribution contenues dans le cahier des charges », a déclaré le wali lors de la rencontre en question.

« Si l’investisseur n’a pas respecté le délai de lancement de son projet, l’assiette foncière qui lui a été attribuée lui sera retirée », a affirmé le chef de l’exécutif. Enfin, il faut noter que la relance de l’investissement productif est un véritable cheval de batail du gouvernement, qui inscrira cette action dans la durée afin de se débarrasser de la dépendance de l’or noir. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email