-- -- -- / -- -- --
Nationale

Une victoire majeure dans la guerre de libération nationale

Une victoire majeure dans la guerre de libération nationale

Il y a des événements de l’histoire qui ne s’oublient jamais parce que leurs conséquences sont lourdes. C’est le cas de la bataille de Souk Ahras en 1958, menée héroïquement par nos moudjahidine, une très dure bataille qui a été un maillon essentiel de la lutte armée menant vers la victoire.

Un remarquable documentaire sur cette bataille a été réalisé par le cinéaste Lotfi Cheriet, et c’est sur ce témoignage que les éditions ANEP ont organisé leur rencontre bi-hebdomadaire ce mardi dans leur librairie du centre-ville, Chaïb Dzaïr.

Ce documentaire de 52 minutes s’appuie sur des analyses d’historiens, des témoignages de moudjahidine encore miraculeusement vivants et ayant participé au combat, ainsi que sur des passages de films sur la guerre de libération nationale et des documents filmés provenant de nos archives et des actualités de l’époque.

Cette bataille de Souk Ahras a engagé, d’un côté trois katibate de l’Armée de libération nationale, dont une venant de Tizi ouzou soit 1300 moudjahidine, et d’un autre, des forces ennemies inouïes de la puissance colossale dépassant les 15 000 soldats et officiers.

Cette bataille a été un tournant dans l’histoire de la lutte armée en ce sens que le système colonial a été ébranlé dans sa vision de la guerre d’Algérie.

Ce système était abasourdi par la résistance farouche de ces moudjahidine, très peu armés et ne maîtrisant pas les stratégies de la guerre classique, qui leur ont tenu tête durant des jours dans de violents combats et qui, de surcroît, leur ont occasionné des pertes considérables en hommes et en matériels.

Cette bataille de Souk Ahras, par ses effets ravageurs sur le moral de l’ennemi, a fait basculer la 4e République française et a vu la venue au pouvoir du général de Gaule.

Du côté algérien, c’est la création et la proclamation du Gouvernement provisoire de la République algérienne avec à sa tête Ferhat Abbés. La bataille de Souk Ahras, durement menée, a été pour l’Armée de libération nationale une occasion de raffermir son expérience sur le terrain des combats et de mieux ajuster ses attaques et ses défenses.

Les débats, menés par Sid Ali, qui ont suivi la projection ont été très émouvants, surtout avec le témoignage d’un moudjahid survivant de cette bataille de Souk Ahras qui, la gorge serrée et les larmes aux yeux, a rappelé comme si cela se passait hier l’enfer de cette bataille où les forces coloniales, avec un matériel surpuissant, ont embrasé de fer et de feu le ciel et la terre du combat. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email