-- -- -- / -- -- --
Nationale

Une victoire «choc» et «surprenante»

Une victoire «choc» et «surprenante»

L’élection mercredi du 45e président des Etats-Unis, le républicain Donald Trump, a été une véritable surprise pour les Etats-Unis et le monde entier. L’onde de choc s’est faite ressentir sur les unes de la presse américaine.

« Une campagne traumatisante qui produit une fin choc », a titré le prestigieux quotidien américain, le Washington Post, qui souligne que le candidat élu a prouvé que les experts avaient tort de le déclarer à l’avance perdant.

« Trump a toujours dit qu’il sentait un Brexit américain venir, en référence à la victoire inattendue en Grande-Bretagne de ceux qui voulaient la sortie du pays de l’Union européenne », écrit le Washington Post.

« Ce vote a surpris les élites et l’establishment », et sera inscrit « comme l’un des plus grands bouleversements dans l’histoire politique américaine », commente-t-il en relevant au passage que la présidence de l’outsider républicain « produirait certainement des répercussions géopolitiques significatives ».

« Il a promis de transformer la politique étrangère américaine (…) il a exprimé son admiration à un homme fort comme Poutine avec qui il a promis de forger des relations plus étroites basées sur le respect mutuel », écrit encore le journal américain.

« Le raté de ce mardi soir était beaucoup plus qu’un échec dans le scrutin, c’était aussi l’échec de la compréhension de la colère bouillante d’une grande partie de l’électorat américain, qui se sent laissée de côté par une récupération sélective et trahie par des accords commerciaux qu’elle considère comme des menaces à ses emplois », a écrit Paul Krugman, éditorialiste pour le New York Times.

« Si les médias ne parviennent pas à présenter un scénario politique basé sur la réalité, alors ils ont échoué dans l’accomplissement de leur fonction la plus fondamentale « , a-t-il poursuivi.

Un constat d’échec nécessaire pour recadrer le tir ? Pour les électeurs américains, explique l’éditorialiste, « le gouvernement était cassé, le système économique était cassé et, nous l’avons entendu si souvent, les médias étaient cassés. Eh bien, quelque chose est sûrement rompu. Il peut être réparé, mais il faut le faire une bonne fois pour toutes. »

Toujours dans le New York Times, on peut lire que le candidat s’est attaqué aux normes politiques et critiqué la légitimité du processus électoral en ignorant les règles de la décence. « Dans son dernier acte de défiance, M. Trump a émergé victorieux » mais « son triomphe a provoqué peut-être le plus grand choc au système politique américain des temps modernes ».

Et au quotidien new yorkais d’avancer que l’élection du magnat de l’immobilier allait « ouvrir la porte à une ère politique d’incertitudes extraordinaires aux Etats-Unis et dans le monde ».

Le New York Times explique que le président élu a réussi à saisir le dynamisme de l’électorat blanc appartenant à la classe moyenne en le ralliant à son programme avec une force décisive. « We were so wrong » (Nous nous sommes tellement trompés).

Les présentateurs de CNN reconnaissaient déjà leur erreur de jugement. « Qu’est-ce que tout le monde a raté ? », s’interrogeait notamment Anderson Cooper en direct sur la chaîne.

Trump n’a pas fait de promesses politiques, il s’est focalisé sur la dénonciation des accords commerciaux internationaux conclus par les Etats-Unis, des guerres menées à l’étranger et de l’immigration clandestine, précise-t-il.

Il s’est proposé d’être la voix de l’électorat blanc et de la classe ouvrière. « Ce sont les oubliés de notre pays, les gens qui travaillent durement mais qui n’ont pas de voix. Je suis votre voix », explique le quotidien en rappelant les déclarations de son discours populiste. « Trump choque le monde en gagnant la Maison-Blanche », titre The Hill, la gazette du Congrès américain, en indiquant que le président républicain élu a « défié toutes prévisions ».

Trump a remporté haut la main cette élection présidentielle en récoltant 279 voix du collège électoral américain, contre 218 pour sa rivale démocrate Hillary Clinton, selon les derniers résultats consolidés. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email