-- -- -- / -- -- --
Nationale

Une usine algéro-espagnole de panneaux de logements préfabriqués

Une usine algéro-espagnole de panneaux de logements préfabriqués

Une usine algéro-espagnole de fabrication de panneaux pour la réalisation de logements préfabriqués, d’une capacité de 2 000 unités par an, a été mise en exploitation, hier, dans la zone industrielle d’El Harrach (Alger).

Cette usine est le fruit d’une joint-venture créée entre le groupe public algérien Alrecc et le groupe espagnol Ortiz, selon la règle 51/49% du capital, régissant les investissements étrangers en Algérie. La capacité de production de cette nouvelle structure est de 250 000 m3 de panneaux en béton armé pour être montés sur chantiers en bâtiments.

Outre la réduction des délais de réalisation, les constructions réalisées selon ce procédé industriel se caractérisent par une meilleure isolation thermique et acoustique, ainsi que par une meilleure sécurité grâce à leurs structures résistantes aux séismes, explique-t-on.

Le ministère de l’Habitat mise sur ce type de projets pour accélérer la cadence des programmes de logements et d’équipements publics (écoles, centres de santé, de police…).

D’ailleurs, il compte confier à cette nouvelle usine d’El Harrach la réalisation des équipements nécessaires accompagnant les cités AADL en cours de construction. L’usine Alrecc-Ortiz commencera par prendre en charge la réalisation d’un lycée dans un délai de huit mois, une première expérience qui sera évaluée par le ministère.

Le capital de cette société est de 117,5 millions DA, alors que le total des investissements déployés pour mettre sur pied cette usine dépasse les 650 millions DA.

Intervenant lors de la cérémonie d’inauguration, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune, a estimé que cette usine constituait « le premier jalon dans la concrétisation de la politique de l’industrialisation du bâtiment ».

D’autres usines similaires sont également prévues à l’est et à l’ouest du pays, a-t-il fait savoir, soulignant que l’industrialisation permettrait de rendre les métiers du bâtiment plus attractifs au moment où le secteur enregistre un déficit considérable en termes de main-d’œuvre algérienne. Questionné par la presse sur une éventuelle augmentation des prix de cession des logements publics, le ministre a exclu toute augmentation des prix de vente des appartements en location-vente AADL.

A rappeler que le ministère avait lancé, au début de l’année, un appel national et international à manifestation d’intérêt pour la réalisation de logements produits selon des procédés de construction industrialisée, et dont les dossiers présentés par les soumissionnaires ont été examinés par le Centre national d’études et de recherche intégré du bâtiment (Cnerib) pour établir une short-list.

Pour la création de leurs usines, les sociétés mixtes retenues bénéficient de plusieurs avantages en matière de foncier industriel et de facilitations fiscales et parafiscales notamment, et signent des protocoles d’accord avec le ministère chargé de l’habitat portant engagement des promoteurs publics à l’achat de la totalité des logements produits par ces entreprises pendant cinq ans.

Le Cnerib exige que la préfabrication soit faite dans des usines automatisées en utilisant des logiciels informatiques et que le taux d’intégration des corps d’état secondaires soit de 100%.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email