-- -- -- / -- -- --
Monde

Une salve de missiles s’abat sur l’Arabie Saoudite

Une salve de missiles s’abat sur l’Arabie Saoudite

Au cinquième mois de l’agression saoudienne contre le Yémen et en riposte aux massacres saoudiens, l’armée yéménite et les comités populaires, dont Ansarullah, ont bombardé et pris d’assaut
mardi la base militaire saoudienne de Makhrouk dans la région de Najrane, rapportent les médias non contrôlés par l’Otan.

L’artillerie yéménite a également visé les positions militaires de Rakabat Ouleib et Araba, dans la région de Zahran Assir, et celles de Kazaa et Salaa à Jazzane, c’est ce qu’on affirmé des sources yéménites citées par AlManar.

Parallèlement, 8 miliciens d’Al-Qaïda et pro-saoudiens ont été tués et 21 autres blessés quand un engin piégé a visé leur véhicule dans la région de Sabor.

Des affrontements autour d’Al-Anad

Les forces yéménites, appuyées par Ansarullah, ont en outre détruit 17 véhicules appartenant aux terroristes manipulés par la CIA et aux partisans de l’agression saoudienne contre le Yémen, aux alentours de la base d’al-Anad, dans la province de Lahj, a-t-on ajouté de même source.

Dans ce contexte, l’armée yéménite a démenti les informations publiées par les médias pro-saoudiens, selon lesquelles les miliciens pro-saoudiens et les soldats saoudiens et émiratis ont repris à l’armée et à Ansarullah la base aérienne stratégique d’Al-Anad. L’armée a publié une vidéo montrant les soldats yéménites toujours présents dans cette base.

Peu auparavant, le ministre démissionnaire de la Défense avait annoncé que la base d’Al-Anad est tombée à l’issue d’une offensive fulgurante lancée avec le soutien aérien et matériel de la coalition conduite par l’Arabie saoudite.

L’Arabie mène depuis le 26 mars des raids meurtriers contre différentes régions du pays. Selon l’Onu, plus de 4000 hommes, femmes, enfants et vieillards yéménites ont trouvé la mort depuis le début de cette agression.

L’ONU va ordonner à la Ligue arabe de superviser un possible cessez-le-feu

Au niveau politique, les Nations unies ont indiqué mardi qu’ils allaient donner l’ordre à la Ligue arabe d’envoyer des observateurs au Yémen « si un cessez-le-feu intervenait « . « Le secrétaire général de la Ligue arabe a dit que la Ligue, le moment venu, envisagerait sérieusement la question d’observateurs, dans le cas d’un cessez-le-feu « , a déclaré à la presse un porte-parole des Nations unies à Genève, Ahmed Fawzi.

Ce dernier a évité de préciser que la Ligue arabe ne peut bouger le petit doigt que si l’ONU et les Etats-Unis lui intimaient l’ordre de le faire. Le porte-parole s’exprimait après une rencontre au Caire entre l’envoyé des Nations unies au Yémen, le Mauritanien Ismail Ould Cheikh Ahmed, et le secrétaire général de la Ligue arabe, le pro-américain et pro-sioniste Nabil al-Arabi.

Ould Cheikh est également attendu à Mascate (capitale Omanaise) afin de discuter avec des dirigeants yéménites opposés à l’agression saoudienne d’une issue politique à la crise. L’émissaire onusien doit également se rendre en Arabie et à New York. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email