-- -- -- / -- -- --
Culture

Une révision du statut en cours

Une révision du statut en cours

Après des séances de dialogue avec les étudiants de l’Ecole supérieure des Beaux-Arts d’Alger, dans le contexte d’un arrêt de cours, une commission de révision du statut de fonctionnement de cet établissement est installée ce mardi 21 février par le ministère de la Culture.

Cette commission est chargée d’évaluer les besoins pédagogiques de l’Ecole supérieure des Beaux-Arts (Esba) et d’engager une réflexion sur la révision des programmes, avant d’élaborer une plateforme de propositions, est-il indiqué dans le communiqué du ministère de la Culture.

Commission composée de représentants du ministère de la Culture, de la direction de l’Esba, des étudiants et de cadres issus de cette école. Les noms des représentants des étudiants désignés par leurs camarades pour siéger au sein de la commission doivent être validés par une assemblée générale.

Les propositions inhérentes à la révision du statut de l’école et de son organisation pédagogique, l’actualisation des programmes et l’intégration au système LMD (licence, master, doctorat), doivent être soumises le 1er juin prochain, après un « accord de principe » pour faire « valider » les diplômes de l’Esba par l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, rapporte l’Agence presse service d’Algérie.

L’amélioration des conditions socio-pédagogiques font, depuis deux ans au moins, régulièrement l’objet des revendications et d’actions de protestation des étudiants de cette école depuis la rentrée universitaire 2016-2017.

Puis, un arrêt de cours sera observé dès le mois de janvier dernier, il sera ponctué par une grève de la faim de huit étudiants dans l’enceinte de l’école, jsuqu’à ce que le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, s’engage au cours de la deuxième semaine du mois en cours à établir le dialogue entre les représentants de son département, ceux de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, les enseignants et les étudiants.

Ces derniers ont insisté sur la révision des programmes de leur formation, l’accès à la post-graduation et l’équivalence des diplômes décernés par l’ESBA, mais aussi sur l’amélioration des conditions de transport, d’hébergement et de restauration pour les internes. Sachant que cette école est placée sous la double tutelle des deux ministères, il est question d’organiser prochainement des assises des différentes antennes de l’écoledes Beaux-arts.

Les étudiants d’Alger, d’Azazga, de Tipaza notamment sont appelés à s’y préparer en élisant leurs délégués respectifs en assemblée générale. En attendant, le ministère de la Culture s’est engagé au lancement de dispositions précises. Il s’agit notamment de la prochaine rentrée universitaire, 2017-2018, où les étudiants de l’Esba rejoindront les résidences universitaires, après un accord avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email