-- -- -- / -- -- --
Nationale

Une production relativement bonne

Une production relativement bonne

Plus de 48 500 quintaux de céréales, tous types confondus (blé tendre et dur, orge et avoine), ont été récoltés par les agriculteurs de la wilaya de Béjaïa depuis le début de la campagne moisson-battage qui a atteint à présent les 80%.

Ce qui est loin des prévisions pessimistes émises cette année par l’Union des coopératives agricoles (UCA) soit 45 000 à cause de l’apparition de certaines maladies et surtout la sécheresse ayant a affecté la région.

Un bon rendement est subordonné à l’abondance de pluies en période de printemps, surtout le mois de mars et début avril, période durant laquelle les céréales ont besoin de beaucoup d’eau.
Notons que plus de 6 000 hectares ont été emblavés cette saison, dont la majorité, soit plus de 4 000 hectares, est le blé dur.

Concernant la moisson, 37 moissonneuses -batteuses, dont 11 appartenant à l’UCA, ont été mobilisées durant cette campagne.
Une campagne qui avait été lancée le début du mois de juin et qui sera bouclée le 31 août prochain.

Le responsable de l’UCA (Union coopérative agricole) d’Oued Ghir, Bélaïd Ouissa, informe les céréaliculteurs de la wilaya de Béjaïa qu’un guichet unique, composé de la CRMA, la BADR et l’UCA, est ouvert à leur niveau pour permettre aux fellahs intéressés d’obtenir des crédits bancaires en prévision de la prochaine campagne labours-semailles.

A cause de la cherté des semences, engrais et désherbants, nombre d’agriculteurs ne peuvent pas faire face à ces charges et emblaver leurs terrains sur leurs fonds propres. La CRMA offre aux agriculteurs des contrats d’assurance appropriés pour lui permettre de se prémunir des pertes en cas de calamités naturelles, alors que la BADR se chargera du financement de l’agriculture par des crédits avantageux.

Pour les céréaliculteurs, dont les récoltes ont été touchées par les maladies (fusariose) on a appris récemment que les services concernés ont été saisis et un ingénieur a été chargé d’examiner les cas avérés de ces maladies afin de prendre les mesures qui s’imposent et aider un tant soit peu les céréaliculteurs notamment, les plus jeunes à surmonter les pertes et faire face à ce imprévues.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email