-- -- -- / -- -- --
Culture

Une première pour la Palestine

Une première pour la Palestine

Pour sa première participation à la dixième édition du Festival interculturel du conte à Oran, la Palestine sera représentée par Khaled En-naanaa qui a présenté mercredi dernier le conte populaire El Khourifa, au Théâtre régional Abdelkader-Alloula et aux écoles primaires.

Les contes populaires palestiniens défraient la chronique à Oran. Le conteur Khaled En-naanaa, réfugié palestinien au Liban, a subjugué le public oranais, toute catégorie d’âge, qui découvre, pour la première fois, le conte populaire palestinien appelé communément El Khourifa.

Un conte qui véhicule les valeurs de l’humanité dans des messages éducatifs et qui aborde le combat du peuple palestinien contre l’occupant israélien. Cet artiste a présenté un bouquet de contes dont certains puisés du livre Parle oiseau qui ressemble au chef d’œuvre Mille et une nuit ou Kalil Oua Demna avec une touche artistique propre à lui.

Dans la présentation de récits, Khaled En-naanaa adopte un style attractif et des mots expressifs accompagnés de gestes l’aidant à relater le conte dans tous ses détails avec un dialecte palestinien qui trouve répondant chez le récepteur.

Dans ses spectacles, ce conteur porte des habits traditionnels dont le tarbouche et la gandoura et parfois l’habit nuptial palestinien et autres accessoires. La narration du conte palestinien a pour objectif de prouver que le peuple palestinien a une histoire, une culture, un patrimoine, une civilisation et des traditions et coutumes, selon le conteur.

Pour préserver ce legs palestinien dont l’occupant israélien tend à effacer, le conteur tente avec d’autres compatriotes à l’intérieur et à l’étranger de diffuser ce patrimoine par la narration, jugée comme meilleure manière et plus facile. Khaled En-naanaa a affirmé que « nous sommes exilés par l’occupant israélien, mais notre histoire et patrimoine sont dans la Palestine qui restera toujours debout ».

Ce conteur contribue à faire connaitre ce patrimoine lors de sa participation à plusieurs manifestations dont le festival du conte en Jordanie, le festival du conte et du monodrame au Liban et les expositions de livre aux Emirats arabes unis et en Europe, mais aussi au forum international de francophonie en Belgique et dans les tournées en France.

Cette présente édition du Festival interculturel du conte d’Oran enregistre aussi la participation du conteur Fidae Attaya de Palestine aux côtés d’autres de Tunisie, Italie, France, Congo et Algérie. Ils animent des spectacles dans les espaces culturels, archéologiques et les places publiques d’Oran, mais aussi dans les villes limitrophes : Mostaganem, Ain Témouchent, Tlemcen, Sidi Bel Abbès et Relizane jusqu’au jeudi 24 mars, sous le slogan « Il était une fois voyages et migrations ». 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email