-- -- -- / -- -- --
Culture

Une première avant les Oscars

Une première avant les Oscars

Inaugurée ce dimanche 18 décembre, à la base du 5-Juillet-1962 de l’entreprise nationale des Grands travaux pétroliers de Hassi-Messaoud, la première édition des Journées cinématographiques se caractérise par la projection de films arabes, présélectionnés aux Oscars 2017.

Initiées par l’association Lumière en collaboration avec des entreprises économiques locales et les collectivités locales qui ont mis des infrastructures à la disposition de l’organisation, ces premières journées cinématographiques de la ville de Hassi-Messaoud – 100 km au Sud d’Ouargla – seront ponctuées, lors de leur lancement par un hommage à l’acteur algérien Abdelkrim Kaarar. Cinq jours durant, dix films du monde arabe, présélectionnés aux Oscars 2017 dans la catégorie Meilleur film étranger, seront présentés et suivis de débats avec les réalisateurs.

Il s’agit notamment de 3.000 nuits de la Palestinienne May Masri, Kethir Kabir du Libanais Merjane Bouchaya, Barka toukabilou Barka du Saoudien Mahmoud Sebbagh, Ichtibak de l’Egyptien Mohamed Diab, A mile in my shoes du Marocain Said Khallaf, Moi, Nojoom, 10 ans, divorcée de la Yéménite Khadidja Al Salami, Le Puits de l’Algérien Lotfi Bouchouchi.

D’autres films algériens seront projetées lors de ces journées : Zabana de Said Ould Khelifa, Lotfi d’Ahmed Rachedi, Hors la loi de Rachid Bouchareb, L’envers du miroir de Nadia Laabidi, Harraga Blues de Moussa Haddad et Patrouille à l’Est du regretté Amar Laskri, fondateur et président de l’association Lumière. Le film Algérie vue du ciel de Yann Arthus Bertrand est également à l’affiche.

Pour le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, qui a donné le coup d’envoi de ces premières Journées cinématographiques, cette manifestation culturelle est une opportunité de mettre en évidence la progression du cinéma arabe par la présentation d’une série de films qui se sont imposés par leur qualité et sont présélectionnés aux Oscars, rapporte l’Agence presse service d’Algérie.

Ces journées constituent également, selon le ministre, un cadre de rencontre d’artistes algériens avec leurs pairs de pays arabes, susceptible de leur ouvrir la voie à des coproductions cinématographiques de bonne facture.

Au cours de ce rendez-vous, trois ateliers de formation sur la critique cinématographique – destiné aux journalistes et cinéphiles –, sur l’image et l’infographie au profit des cinéastes amateurs, seront animés. A
ussi, des projections seront organisées par le Centre national du cinéma audiovisuel (CNCA) à Touggourt et Ouargla. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email