-- -- -- / -- -- --
Sports

Une organisation des plus parfaites

Une organisation  des plus parfaites

Elle aurait eu aujourd’hui 61 ans si elle était encore vivante mais elle a rejoint l’au-delà au vestibule de ses 20 ans en 1974. Sarah Babahoun, puisque c’est d’elle qu’il s’agit restera gravée à jamais dans la mémoire de ceux qui l’ont côtoyée ou connue durant les belles années du handball oranais.

Et pour ne pas oublier cette excellente ailiere de notre équipe nationale, la Ligue régionale de handball oranaise en collaboration avec la DJS d’Oran a organisé un tournoi à sa mémoire. Et tout le monde a répondu présent, venant des quatre coins du pays pour commémorer cet événement. Elles sont venues aussi de partout, parlant des filles, car c’est un tournoi qui regroupe la gent féminine. Même les anciennes sont là, celles qui ont offert au handball algérien ses plus belles années de gloire.

On peut citer Nassima Hachemi, Habiba Kherdache, Mme Boukerroucha, Nadia Bounemri, Faiza Kendil mais il y avait également la présence de Madame Istitène qui fut la première gardienne de l’équipe nationale féminine post indépendance et qui nous a fait un témoignage émouvant en ce qui concerne Sarah Babahoun pour l’avoir connue et joué avec elle.

De son côté, Djamila Bouziane qui réside en Tunisie, n’a pas hésité un seul instant pour répondre favorablement à l’invitation des organisateurs : « J’ai pris le premier vol sur Alger puis j’ai rallié la ville d’Oran pour être présente et participer au match de gala entre les anciennes joueuses de l’équipe nationale, » nous a-t-elle déclaré. Il est vrai que le comité d’organisation ne les a pas oubliées puisqu’aujourd’hui, se déroulera la finale à 17h 30 à la salle omnisports Hachemi-Hantaz à Oran, et celle-ci sera précédée de cette rencontre-gala. Pour ce qui est des rencontres, il faut ajouter que celles-ci ont été suivies par un public nombreux. 

Pour ce public connaisseur en la matière, il a eu à découvrir les équipes tunisienne et égyptienne. Deux belles formations qui pratiquent un excellent handball et c’est tout à fait normal lorsque, par exemple, on vous dit que le coach tunisien n’est autre que l’ancienne star du handball tunisien, le gardien des années 80, Ryad Sanaa.Huit équipes prennent part à ce tournoi, et scindées en deux poules. Dans le groupe A, nous retrouvons le GS Pétroliers, la sélection oranaise, l’équipe nationale juniors et celle de la Tunisie juniors.

La poule B est composée du HBC El Biar, la sélection d’Alger, la sélection de l’Est et l’équipe égyptienne juniors. Le tournoi qui a débuté mercredi dernier a été rehaussé par la présence de Saïd Bouamra, président de la Fédération algérienne de handball, de Brahim Bounader, président de la Ligue régionale oranaise de handball, ainsi que par les responsables locaux de la ville d’Oran. Nous y reviendrons dans nos prochaines éditions avec de plus amples détails sur ce tournoi.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email