-- -- -- / -- -- --
Culture

Une œuvre littéraire marquant la fin d’une trilogie

Une œuvre littéraire marquant la fin d’une trilogie

Les éditions Chihab viennent de publier un nouvel ouvrage ayant pour auteur Bad’Eddine Mili. Cet écrivain au style remarquable achève avec ce roman une trilogie, commencé en 2009 par un livre intitulé, le Brèche et le rempart, puis un deuxième en 2011 avec pour titre, les Miroirs aux alouettes et maintenant en 2015,
le suivant, les abysses de la passion.

En lisant Badr’Eddine Mili le lecteur est ébloui par la finesse, le raffinement, le ton percutant et aussi l’élégance des expressions utilisées. Presque tous les écrits de ce grand auteur regorgent à chaque paragraphe, ou même à chaque ligne de ces expressions magiques.

En voici quelques unes, « la gomme de l’oubli » pour suggérer la fuite du temps, « happés par la pulpe d’outre mer », pour illustrer la volonté de nombreux Algériens, particulièrement les jeunes de quitter leur pays pour un avenir meilleur, ou alors cette description savoureuse d’une scène de cérémonie de mariage, « la fête s’enflamma, de plus belle, dans une débauche de fleurs, de danses, de toilettes satinées, d’envolées élégiaques et de parfums envoûtants ». Badr’Eddine Mili est également un homme de grande culture et d’une large érudition.

Ces narrations, ses analyses, ses descriptions sont émaillées de hauts faits culturels, philosophiques, scientifiques, historiques de portée universelle.

Nous ne pouvons nous empêcher de citer à ce propos la citation de Voltaire, évoquée pour caractériser le temps, définit comme le plus redoutable adversaire de la création humaine, « rien n’est plus long que le temps, puisqu’il est la mesure de l’éternité ; rien n’est plus court puisqu’il manque à tous nos projets ; rien n’est plus lent pour qui attend ; rien de plus rapide pour qui jouit ; il s’étend jusqu’à l’infini en grand ; il se divise jusqu’à l’infini en petit, tous les hommes le négligent, tous en regrette la pente ».

Ainsi lire Badr’Eddine Mili, c’est s’abreuver de la culture universelle avec laquelle l’auteur veut partager avec son lecteur.
C’est aussi redécouvrir notre identité, nos traditions et en même temps s’interroger, réfléchir et méditer sur les questions et les grands tournants que notre société a vécu au cours des périodes mouvementées de notre histoire récente, marquée particulièrement par la guerre de libération nationale et les années tragiques de la décennie noire.

Nous ne dévoilons pas, à ce sujet, la trame de ce livre, les Abysses de la passion maudite. laissons le soin au lecteur de se faire sa propre découverte en lisant ce roman captivant où cependant la réalité est présente plus que jamais.

Badr’Eddine Mili viendra très prochainement parler de son livre au forum de la librairie Chihab de Bab El Oued. Les éditions Chiheb ont l’avantage non seulement de la publication mais aussi d’assurer la propre distribution de leur production dans cette librairie faisant partie de leur réseau.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email