-- -- -- / -- -- --
Nationale

Une nouvelle raffinerie de 440 milliards de dinars à Hassi Messaoud

Une nouvelle raffinerie de 440 milliards de dinars à Hassi Messaoud

Depuis longtemps dans les tiroirs, le projet de construction d’une raffinerie à Hassi Messaoud devrait voir le jour à partir de 2020.
Le projet de la raffinerie de pétrole brut à conversion profonde a été finalement attribué au consortium composé de Technicas Reunidas (Espagne) et Samsung (Corée du Sud), qui ont fait une offre de 440,07 milliards de dinars, a-t-on appris au sein de Sonatrach.
Cette nouvelle raffinerie, d’une capacité de 5 millions de tonnes par an, sera implantée dans le bassin de Haoud El hamra, dans la région de Hassi Messaoud.
Ce projet intervient suite à l’appel d’offres lancé par Sonatrach le 13 novembre 2017, mais qui a connu de nombreux rebondissements.
Selon la même source, lors de l’ouverture des plis, la compagnie britannique Petrofac avait proposé l’offre la moins disante, mais elle avait soumissionné en monnaie non convertible, contrairement aux exigences du cahier des charges, ce qui a conduit au rejet de son offre. Le marché a fini par être attribué au classé second Samsung/Technica.
Cette nouvelle raffinerie de conversion profonde signitie que tous les produits sont transformés en Jet fuel pour les avions à réacteurs, essences et gasoil mais pas en fuel ou en naphta ( liquide issu de la distillation du pétrole).
Le choix de Hassi Messaoud servira à alimenter en produits énergétiques les régions des Hauts Plateaux et le grand Sud.
“La raffinerie devra soulager les raffineries du Nord qui se trouvent à Skikda, Arzew et Alger, dont l’excédent de production sera exporté”, a souligné la même source. C”ela d’autant que la raffinerie d’Adrar, censée produire 600 000 tonnes, ne fournit que 350 000 à 400 000 tonnes en raison de la qualité du brut, soit loin des 5 millions de tonnes attendus de Hassi Messaoud.”, a-t-on ajouté.
Sonatrach avait pour ambition de lancer cinq raffineries en 2016 dont trois à Tiaret, Biskra et Hassi Messaoud. La précédente direction de Sonatrach prévoyait de lancer le projet de la raffinerie de Tiaret avec une capacité de 15 millions de tonnes, avant que cette ambition soit revue à la baisse pour devenir en fin de compte un projet global de trois raffineries, soit une de 5 millions de tonnes et deux d’un million de tonnes. Il était aussi question de porter la production de Tiaret et Biskra à 3 et 5 millions de tonnes pour enfin ne retenir que celle de Hassi Messaoud compte tenu du fait que les projets de raffineries à Tiaret et Biskra aient été abandonnés en 2018 au profit de Hassi Messaoud. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email