-- -- -- / -- -- --
Culture

Une marée humaine aux funérailles d’Ezzahi

Une marée humaine aux funérailles d’Ezzahi

Une marée humaine a accompagné jeudi à sa dernière demeure le maître de la chanson chaâbi, Amar Ezzahi, décédé la veille à son domicile à Alger à l’âge de 75 ans.
Des milliers de fans, amis de l’artiste, ainsi que des responsables d’institutions et de partis politiques étaient présents au cimetière d’El Kettar à Alger où reposent de grandes figures de la chanson populaire algéroise à l’exemple de Hadj M’hamed El Anka, Boudjemâa El Ankis et El Hadj Mrizek.
Des figures de la musique chaâbi, comme Abdelkader Chaou, Aziouez Raïs, Abderrahmane El Kobbi ou encore Boualem Rahma et Laazizi Abdelkader, élève de Hadj M’hamed El Anka, ont également assisté à l’enterrement de l’icône du chaâbi.
C’est sous les youyous et les clameurs de la foule massée devant l’immeuble où l’artiste avait vécu que le cortège accompagnant la dépouille mortelle d’Ezzahi, recouvert de l’emblème national, s’est ébranlé vers le cimetière.

Plus tôt dans la matinée, la foule avait occupé les rues à proximité du domicile mortuaire, tandis que les artères et rues menant au cimetière étaient embouteillées, ralentissant le trafic automobile dans presque tout le centre ville d’Alger.
La veille et dès l’annonce de la disparition de l’artiste, des fans de tous âges venant de différents quartiers d’Alger et d’autres villes ont afflué, jusque très tard dans la soirée, vers le domicile du chanteur disparu pour lui rendre un dernier hommage.
L’annonce du décès d’Amar Ezzahi avait également suscité de nombreuses réactions d’artistes, unanimes à qualifier sa disparition de “perte inestimable” pour la culture algérienne, devenue orpheline d’un “artiste d’exception” et à la “modestie sans pareille”.

 Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika a estimé que l’Algérie perdait en Ezzahi “une icône de la chanson chaabie et un talentueux créateur qui a passé sa vie au service du patrimoine musical national et qui a légué au champ culturel des chansons éternelles”.
“J’ai appris avec affliction le décès d’Amar Ezzahi, une icône de la chanson chaabie et un talentueux créateur qui a passé sa vie au service du patrimoine musical national et qui a légué au champ culturel des chansons éternelles”, a écrit le Chef de l’Etat dans un message de condoléances à la famille de l’artiste.
“La communauté artistique et tous ses fans continueront pendant très longtemps de fredonner ses chansons”, a écrit le Chef de l’Etat dans son message rappelant que le défunt était de “cette élite d’artistes pionniers dans leur genre qui ont gratifié leur public d’une œuvre mémorable et enrichi la scène artistique nationale d’un patrimoine de chansons reflétant un goût raffiné”.
Pour le chef de l’Etat, “l’Algérie perd une icône de la chanson chaabie et un artiste virtuose dont l’œuvre alliant modernité et authenticité inspirera à jamais les créateurs”.
“Ezzahi nous quitte mais son œuvre, éternelle, ne cessera de marquer l’histoire de l’art et les générations montantes”, a ajouté le président de la République.

De son côté, le ministre de la Culture Azzedine Mihoubi a qualifié Amar Ezzahi, d’”artiste légendaire” et d’un “grand symbole de la musique algérienne”.
Dans un message de condoléances, le ministre de la Culture a exprimé “sa profonde tristesse” suite à la perte d’un “symbole” et d’un “monument” de la scène artistique algérienne, qui “avait fait la gloire” de la chanson châabi, un art sorti des milieux populaires.

Amar Ezzahi, Amar Aït Zaï de son vrai nom, a débuté sa carrière à la fin des années 1960 en s’inspirant du style de Boudjemâa El Ankis, autre grand interprète du chaâbi, disparu en 2015.
Réputé pour sa discrétion, l’artiste animait depuis près de cinquante ans des fêtes familiales, mais sa dernière apparition sur scène remonte à 1987 à Alger, lors d’un concert donné à la salle Ibn-Khaldoun.
Amar Ezzahi lègue une oeuvre musicale impressionnante de richesse, interprétée durant cinquante ans avec un style unique qui continue d’influencer de nombreux artistes.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email