-- -- -- / -- -- --
Nationale

Une marche pour dénoncer le bradage et la mafia du foncier

Une marche pour dénoncer le bradage et la mafia du foncier

Des centaines de citoyens ont manifesté ce mercredi dans la rue à Melbou. Ils sont issus des communes de Melbou, Souk El-Tennine, et des environs. Ils ont organisé une marche de protestation pour dénoncer le détournement et le bradage du foncier de la commune et le squattage de terrain sur la côte, dans les forêts, les oueds, etc. « Nous sommes mobilisés afin de faire barrage à la mafia du foncier qui se cache derrière le CALPIREF pour s’emparer du foncier », déclarait un manifestant au micro de la Radio locale. Et d’ajouter : « Nous interpellons les autorités afin qu’elle interviennent et mettent fin à cette situation qui dure depuis de longues années au vu et su de tout le monde ».

Un autre citoyen a relevé les nombreux dépassements dans la commune et a interpellé les services concernés, afin d‘intervenir pour protéger le foncier de la commune qui a attiré bien des convoitises. Les manifestants ont, par ailleurs, exigé l’envoi d’une commission d’enquête afin d’identifier les auteurs du détournement et du squattage des terrains. Ils ont également exigé la destruction de toutes les constructions illicites. Cette action a été appuyée par des élus APW du FFS et le président de l’APW M. Mehenni Haddadou qui lui, n’a pas manqué d’exprimer sa colère contre ce phénomène et dénoncé la mafia du foncier qui sévit un peu partout dans la wilaya. M. Mehenni Haddadou a relevé sur la Radio « l’absence des autorités à ce sujet ». Il dira : « il y a une absence totale des autorités. » Il ajoute : « Il faut protéger le foncier au niveau de toutes les communes ». Le P/AW a, ensuite, appelé la population à « être vigilante, à se solidariser et se mobiliser pour contrecarrer la mafia du foncier ».

A rappeler que l’APC de Toudja avait mené il y a deux semaines une opération de démolition des constructions illicites sur la côte Ouest, notamment à Oued-Das. L’opération a touché 52 constructions dans un premier temps. Pour sa part, des habitants du Douar Ait Amar Ouali dans la commune de Béjaïa, notamment la localité de Tazeboudjt, ont observé un sit-in il y a trois semaines devant la direction des domaines de Béjaïa pour dénoncer le squattage de terrains.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email