-- -- -- / -- -- --
Nationale

Une marche «contre la tenue d’élections» réprimée à Constantine

Une marche «contre la tenue d’élections» réprimée à Constantine

Une dizaine de personnes, dont deux journalistes, ont été interpellées ce dimanche lors d’une manifestation organisée au centre-ville de Constantine. Dans la continuité des marches citoyennes qui se tiennent depuis le 22 février, des centaines de personnes, hommes et femmes, se sont rassemblées ce dimanche à la mi-journée au niveau du centre culturel Mohamed-Laid-Al-Khalifa afin de marquer leur opposition à la tenue d’élections présidentielles. Une manifestation violemment réprimée par le service d’ordre, bien qu’elle se soit déroulée dans le calme. Omar Chabbi, propriétaire du site électronique d’information « Times-News » et l’ex-chef du bureau du quotidien El Watan, Nouri Nesrouche, étaient parmi les personnes menées au poste. Les manifestants arrêtés ont été conduits au commissariat. A la dernière minute on apprend, toutefois, que l’un des deux journalistes a été relâché.

L’installation de la commission de préparation des élections et l’annonce faite via la radio nationale quant à l’allocution du chef de l’Etat par intérim, Abdelkader Bensalah, prévue dans la soirée de ce dimanche, a exacerbé la colère des manifestants lesquels avaient scandé vendredi, lors du trentième week-end de la révolution citoyenne, leur refus de voir le pays plonger dans une nouvelle crise politique, tout en écartant l’éventualité de « laisser les détenteurs actuels du pouvoir organiser des élections dans de pareilles conditions », a lancé un des manifestants.

La marche du vendredi s’est pourtant déroulée sans aucun incident. Les renforts de la police anti-émeute, positionnées au niveau de plusieurs points de la ville n’ont pas eu à intervenir, bien que des incidents aient été enregistrés le même jour dans la capitale.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email