-- -- -- / -- -- --
Nationale

Une marche à Akbou pour exiger le ramassage des ordures

Une marche à Akbou pour exiger le ramassage des ordures

Des dizaines de citoyens des communes d’Akbou, Ighram et Chellata ont marché hier sous la bannière de la coordination des comités des villages et communes de la daïra d’Akbou. La procession s’est ébranlée du stade des martyrs et a abouti au siège de la daïra où un grand rassemblement a eu lieu.

La foule a dénoncé la dégradation du cadre de vie dans les communes et villages de toute la daïra, notamment depuis la fermeture, il y a un mois, de la décharge intercommunale de Biziou par des riverains que les odeurs des fumées des incinérations des ordures incommodaient. Ces riverains réclament la délocalisation de la décharge à cause des effets sur leur santé.

Hier, les manifestants ont dénoncé la situation que vit la daïra depuis plus de deux années et le laxisme des autorités quant à une solution rapide pour débarrasser la région de ces ordures.

« Nous marchons aujourd’hui dans le but d’interpeller les autorités locales et de wilaya, à trouver rapidement un lieu ou jeter nos ordures dont les odeurs infectent l’air depuis plusieurs semaines et réclamer une déchetterie moderne afin de régler définitivement le problème d’évacuation des ordures ménagères de nos communes », a déclaré un représentant de la coordination des comités des villages.

Et de lancer ensuite un appel à la raison aux habitants du village de Biziou (commune d’Amalaou) afin de rouvrir provisoirement la décharge intercommunale implantée dans la localité en attendant une solution définitive à cette crise ».

« Avec ce problème qui dure, c’est le droit à une vie décente qui nous est retiré », lance un manifestant qui dénonce le « laxisme » des autorités face à cette crise.

Pour rappel, le siège de la daïra avait été fermé il y a quelques semaines par les habitants de ces localités pour les mêmes raisons. Il faut noter que la ville d’Akbou et ses environs dont les municipalités d’Amalou, Ighram et Chellata, sont infectées par les ordures ménagères.

Des dépotoirs peuvent êtres observés dans chaque coin de rue et sur les accotements des chemins et les abords de la RN 26. Rappelons que le projet d’installation il y a deux années d’une déchetterie à Gueldeman près du lit de la Soummam s’est heurté aux oppositions des agriculteurs, des riverains de la région et des propriétaires terriens.

Le projet est depuis remisé au placard. La collecte des ordures ménagères n’est plus assurée puisqu’il n’y a point de lieu où les entreposer.

Conséquence, des émanations nauséabondes peuvent être senties dans chaque quartier et d’importants dépotoirs sauvages se son constitués près des portails des immeubles et devant les portes des maisons.

Des animaux errants dont les chats, chiens, rongeurs et autres insectes comme les mouches, les moustiques infestent les lieux. Inutile d’illustrer le risque de d’apparition de maladies.
Par ailleurs, les habitants de Zounina ont bloqué hier le siège de la mairie de Seddouk.

Ils dénoncent la pénurie d’eau auquel est confronté leur village depuis plusieurs semaines. Ils exigent la mise en service du réseau AEP réalisé en 2012 réclament également le revêtement du chemin du village et dénoncent, par ailleurs, l’affectation d’un agent exerçant au niveau de la cantine scolaire de l’école du village en qualité de cuisinier au service des eaux.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email