Une manifestation historique en Pologne contre le gouvernement – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Monde Europe

Une manifestation historique en Pologne contre le gouvernement

Une manifestation historique en Pologne contre le gouvernement

Quelque un million de personnes ont manifesté, dimanche 1er octobre, contre le gouvernement dans le centre de Varsovie, faisant de ce rassemblement le plus important de l’histoire de la Pologne. « C’est absolument la plus grande manifestation dans l’histoire de Varsovie » baptisée « Marche d’un million de cœurs », a affirmé à la presse Monika Beuth, la porte-parole de la mairie.

« Je veux vous dire qu’on est plus d’un million », a lancé aux manifestants le chef du bloc centriste de la Plate-forme civique (PO), Donald Tusk, à l’origine du rassemblement. Il s’agit selon lui de « la plus grande manifestation politique dans l’histoire de la Pologne » et « du plus grand rassemblement politique aujourd’hui au monde », ce qui renseigne sur la fracture qui existe au sein de la société polonaise dont le gouvernement est engagé à fonds dans la guerre en Ukraine.

« C’est nous la Pologne ! », a scandé M. Tusk à la fin de cette manifestation . « Quand je vois ces centaines de milliers de visages souriants, je sens bien qu’un moment décisif de l’histoire de notre patrie arrive », avait-il annoncé un peu plus tôt, en inaugurant la marche.

Fustigeant le parti populiste-nationaliste Droit et justice (PiS) au pouvoir, M. Tusk a affirmé que « la Pologne mérite mieux, je suis même convaincu que la Pologne mérite le meilleur ».

« Nous sommes ici pour gagner » les élections législatives du 15 octobre, a encore martelé l’ancien premier ministre et ex-chef du Conseil européen, alors que les manifestants criaient en chœur « Nous gagnerons ! ».

Hissant des drapeaux polonais et européens, un petit cœur blanc et rouge, symbole de la coalition centriste, collé à la poitrine, les manifestants ont clamé leur désaccord avec le pouvoir.

« Ils ne nous intimideront pas, ils ne nous réduiront pas au silence. Il est essentiel que toute la Pologne voie que personne n’a plus peur d’eux », avait déclaré M. Tusk lors d’une réunion publique jeudi à Elblag, dans le nord du pays, visant le PiS, au pouvoir depuis huit ans.

Les participants ont commencé à se rassembler à Varsovie dès les premières heures de la journée de dimanche, en provenance de toute la Pologne.

L’ancien président et Prix Nobel de la paix en 1983, Lech Walesa, a annoncé qu’il participerait à la marche, de même que plusieurs dirigeants de partis d’opposition. « Nous savons ce que vous craignez le plus : la coopération au sein de l’opposition », a déclaré Wlodzimierz Czarzasty, codirigeant du parti Nouvelle gauche, en s’adressant au vice-premier ministre et chef du PiS, Jaroslaw Kaczynski.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email