-- -- -- / -- -- --
Culture

Une Makeda algérienne

Une Makeda algérienne

L’établissement Dar Abdelatif à Alger a ouvert ses portes, ce samedi 21 janvier, dès 16h30, pour le vernissage de l’exposition photographique Makeda Mixed couples, signée Aurore Vinot de Paris.

Visible jusqu’au jeudi 9 février, dans l’espace Dar Abdelatif de l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel, la collection de la photographe française free lance, Aurore Vinot, met en valeur des portraits de couples mixtes en Algérie et dans d’autres pays.

Portraits d’Algériennes et/ou d’Algériens unis à des Syrien, Egyptien, Russe et/ou Français. L’auteure n’explore pas seulement les sentiments réciproques de ces unions, perçues comme impossibles pour diverses raisons par l’entourage, mais leur interculturalité.

Quelle que soit la nationalité, l’identité propre à chaque élément, le couple mixte prône de fait l’ouverture sur l’universalité, non sans être confronté au préjugé et à l’interdit établi par la famille, en particulier, et par la communauté en général.

Durant ses différents séjours en Algérie, la photographe se rapprochera de couples mixtes à Béjaïa, Oran et Alger. Ces rencontres ne se limitent pas à la prise d’images, elles sont également faites de textes et d’interviews.

Aurore Vinot appréhende mieux ainsi les conventions sociales, mais aussi la vie commune de ces personnes différentes dans leur histoire et leur culture qui, d’après elle, cherchent à « dépasser les tabous et faire triompher le lien sentimental ». Photographiées dans leur propre environnement, dans leurs lieux intérieurs ou dans la rue, ces personnes témoignent de leur union, de leur rencontre, de leur entente et de leurs anecdotes.

Exposées dans différents formats, l’auteure a opté pour le noir et blanc, afin d’apporter une plus grande dimension au sujet et au contenu de chaque cliché. Et si ce projet de séries d’images est baptisée Makeda, c’est que la photographe a voulu rendre hommage à la reine de Saba, cette reine noire appelée Makeda qui a dirigé l’Ethiopie.

Aurore Vinot navigue depuis au moins trois ans pour réaliser ces chroniques sur des couples au Congo, en Afrique du Sud, au Liban, en France, en Algérie et dans plusieurs autres pays comme l’Argentine et la Colombie. Le thème traité est le même dans chaque contrée, chaque paysage urbain, mais chaque image met en évidence l’importance d’une diversité.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email