-- -- -- / -- -- --
Sports

Une juste reconnaissance pour une grande championne

Une juste reconnaissance pour une  grande championne

Elle a marqué en lettre d’or son nom dans l’histoire du judo algérien en gagnant beaucoup de titres et trophées. Elle a toujours représenté de la meilleure des manières la discipline que se soit dans le gotha arabe, africain et mondial.

C’était une grande championne de judo. Elle avait du caractère et forte une personnalité, et était réputée pour sa ténacité, son esprit combatif à toute épreuve et sa volonté d’aller de l’avant, d’ailleurs qui l’ont conduit vers le succès.

À la fin à sa carrière, elle n’a pas perdu de temps et a décidé de mettre sa riche expérience dans le judo au service des nouvelles générations ; d’où sa reconversion au noble métier d’entraîneur pour continuer à servir le judo national et passer le flambeau aux jeunes judokates.

Soraya Haddad, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, est toujours sur le terrain. En tant que coach, elle réussit aussi de bonnes choses depuis sa reconversion. Elle n’a rien perdu de sa hargne, ni de sa volonté pour mener à bien sa nouvelle mission.

Ainsi, en tant que coach de l’équipe nationale junior filles, elle s’est classée 3e au championnat d’Afrique en Tunisie en 2014, totalisant 4 médailles d’or, 2 argent et 3 bronze.

Au printemps de la même année, elle réussit avec cette même équipe nationale junior a décroché la première place au championnat arabe empochant 3 médailles d’or, 1 d’argent et 2 de bronze.

Elle a été élue meilleur coach de la compétition. Par ailleurs, Soraya Haddad est entraîneur des cadets, juniors et seniors filles et garçons du club de sa région natale JS El-Kseur (wilaya de Béjaia), de 2011 à ce jour ; ce qui est déjà en soi grandiose. Une femme qui entraine trois catégories en même temps, de surcroit garçons et filles.

Il faut un sacré culot pour le faire et Soraya Haddad demeure toujours une sportive dévouée, faisant son nouveau métier avec passion. Elle exerce dans le club qui l’a vu naitre, où elle est parvenue à faire toutes ses classes et auquel elle voue une fidélité remarquable. La JSEK dispose cette année de pas moins de 447 athlètes.

À El-Kseur, la discipline du judo est bien encrée et fait même partie entière de la culture locale. Soit un pôle important où il est des plus intéressants d’investir dans la dynamique locale jeune. Soraya Haddad y contribue d’une manière admirable. Depuis qu’elle a pris en main l’équipe dans les trois catégories filles et garçons, la moisson qu’elle a réalisé est des plus positives.

Notre championne de judo réussit de belles choses avec son club. Grâce à son travail de qualité, les judokas de la JS El-Kseur ont gagné 5 médailles d’or, 6 médailles d’argent et 12 médailles de bronze pour le club, sur le plan national, en plus d’une médaille d’or et deux médailles de bronze sur le plan international. Avec Soraya Haddad, ses qualités de judokate d’envergure et sa riche expérience des tatamis, la JSEK avance.

À rappeler qu’elle est membre du Comité olympique algérien et membre de la Ligue de Béjaià, nommée en 2015 alors que se déroulaient les championnats du monde de judo au Kazakhstan, symbole du judo mondial pour le continent africain, lors d’une cérémonie « Hall of Fame » organisée par la fédération internationale de judo. Une juste reconnaissance et une récompense pour cette sportive émérite pour qui les spécialistes de la discipline ne tarissent pas d’éloges.

D’athlète de haut niveau, reconvertie au métier d’entraineur, Soraya Haddad veut contribuer afin que la flamme du judo algérien ne s’éteigne jamais, en transmettant tout ce qu’elle a appris durant sa riche carrière qui lui a permis de s’illustrer sur la scène nationale et internationale, aux amoureux de la discipline, à El-Kseur, comme elle l’a fait aussi lorsqu’elle était à la tête de l’EN junior filles.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email