-- -- -- / -- -- --
Nationale

Une jeune fille libérée après son enlèvement à Constantine

Une jeune fille libérée après son enlèvement à Constantine

Une jeune fille âgée de 20 ans, qui a été enlevée avant-hier par trois inconnus, a été enfin libérée hier par les éléments de la sûreté de Constantine suite à un assaut mené dans la zone industrielle, là où l’otage avait été séquestrée par les trois ravisseurs, a annoncé hier un communiqué de la direction des relations publiques de la DGSN. 

Selon la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), les trois auteurs présumés de ce nouveau rapt sont âgés entre 32 et 34 ans. Ils se trouvaient à bord d’un véhicule touristique circulant au centre-ville de la wilaya de Constantine, où ils ont embarqué de force la jeune fille de 20 ans et l’ont emmenée vers la zone industrielle où elle sera séquestrée pendant plusieurs jours.

Fort heureusement, la « culture de dénonciation de tel crime par les citoyens, notamment via le numéro vert mis en service par la DGSN, le « 15 48 « , a permis de sauver la vie de la jeune fille et surtout de rendre la joie à sa famille, complètement effondrée suite à son enlèvement.

Ainsi, recevant plusieurs appels téléphoniques sur le « 15 48 « , la sûreté de Constantine a immédiatement déployé un grand dispositif sécuritaire après la diffusion d’une alerte au niveau des points de contrôle, des barrages fixes et des patrouilles mobiles.

Livrant les renseignements sur la marque et la couleur du véhicule ainsi que sur la plaque de son immatriculation, la sûreté de Constantine a livré à ses unités l’ensemble des détails sur le véhicule recherché. C’est ainsi qu’une patrouille mobile a réussi à localiser un véhicule en stationnement portant le même signalement, et ont donc procédé à l’arrestation du chauffeur.

Ce dernier a très vite dénoncé ses deux complices, lesquels ont été appréhendés dans la zone industrielle de la ville, là où la jeune fille était détenue. Lors de cet assaut, les deux présumés ravisseurs ont démontré une forte résistance face aux policiers car, selon la DGSN, ils étaient fortement armés d’armes blanches.

Toutefois, ils ont été interpellés et la jeune fille libérée. Par ailleurs, la DGSN a rappelé aux citoyens la nécessité de dénoncer de tels actes criminels en recourant toujours au numéro vert le « 15 48 « . Un numéro vert qui a déjà sauvé plusieurs dizaines de jeunes filles confrontées à de telles situations.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email