-- -- -- / -- -- --
Nationale

Une intarissable source d’inspiration pour la région

Une intarissable source d’inspiration pour la région

La commémoration du 60e congrès de la Soummam est un événement très particulier dans la wilaya de Béjaïa. Comme chaque année, ce qui est d’ailleurs devenu une coutume, la wilaya prépare cet événement avec beaucoup de passion et ne ménage aucun effort pour sa réussite.

Plusieurs festivités et activités sont organisées dans les quatre coins de la région par différents acteurs, dont des APC, des associations, des maisons des Jeunes, des centres culturels, etc. Une manière de dire l’attachement de la région à cette date qui, de l’avis de tous, a été un tournant décisif dans la lutte armée pour libérer le pays du joug colonial.

De nombreuses activités touchant à de nombreux domaines sont minutieusement préparées et mises au point, ainsi que de nombreuses sorties sur le terrain sont concoctées en cette heureuse occasion.

C’est ainsi que le wali de Béjaïa a inauguré dans la matinée d’avant-hier, avant le coup d’envoi du séminaire national sur la mémoire portant sur le congrès de la Soummam initié par l’association nationale Mechaâl Echahid, la maison des
Jeunes du village Feldhen (commune de Chellata).

Ce projet, très attendu par la jeunesse de la localité, a coûté une enveloppe financière de 700 millions de centimes. Le wali a ordonné au maître d’ouvrage et à l’entreprise réalisatrice « la poursuite des travaux, notamment ceux de l’étanchéité du toit et du réseau d’assainissement.

Il a procédé à l’inspection du tracé pour la réalisation du réseau de fibre optique de 100 MG dans le village.
Il a ordonné au directeur d’Algérie Télécom de poursuivre le raccordement à la fibre optique des trois villages programmés en 2013, dont Ighil-Oumssedh et M’liha.

Il s’est également rendu à Amalou, où il a vu le tracé où devrait être réalisé un réseau d’éclairage public en faveur de trois villages, à savoir Tadhart Tamokrent, Timsririne et Ath Djemhour sur 13 km, ainsi que l’alimentation en électricité de 70 foyers pour le dernier village.

Par ailleurs, le wali a été saisi par des citoyens au sujet du refus de la direction des transports d’accorder une autorisation pour un bus de transport offert au village par la laiterie Soummam, et ce depuis trois ans. Dans la commune de Béni Maouche, la délégation de wilaya a procédé à l’inauguration de la mosquée de Trouna.

Timbre postal, parade et chanson révolutionnaire à l’honneur

Le wali ainsi que les autorités locales ont assisté hier, en fin de journée, à l’arrivée de la parade, à laquelle ont participé des scouts ainsi que différentes délégations sportives et culturelles à la maison de la Culture.

Ils ont ainsi pu se rendre compte des activités dispensées par l’établissement à l’occasion du 20 août. Par la même occasion, le wali a donné le coup d’envoi officiel du premier Festival national de la chanson révolutionnaire amazighe, organisée par le comité des fêtes de la ville de Béjaïa.

Il convient de noter que pour la journée du 20 août, plusieurs personnalités historiques sont attendues à Béjaïa, en plus du ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, qui inaugurera les stèles des six colonels ayant tenu le congrès de la Soummam (Abane Ramdane, Amirouche Aït Hamouda, Larbi Ben M’hidi, Lakhdar Ben Toubal, Amar Ouamrane et Youcef Zighoud) ainsi qu’une muraille glorifiant le congrès de la Soummam.

Il est prévu également la confection d’un timbre postal pour commémorer l’événement. « Une demande du wali qui a tenu, à l’occasion, à rendre hommage à la ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Houda Imene Feraoun, laquelle a répondu favorablement à sa demande ; la confection de ce timbre est terminée et attend simplement son impression prévue pour jeudi », selon la cellule de communication de la wilaya.

Les préparatifs des festivités vont bon train

De nombreuses festivités sont à l’honneur à l’occasion de la commémoration du 60e congrès de la Soummam, fierté de tous les Algériens. C’est ainsi que le premier responsable de la wilaya procédera à l’inauguration de la première édition du colloque scientifique autour de ce double anniversaire au campus Aboudaou.

« Une rencontre qui, chaque année, sera d’ailleurs rééditée sur décision du wali afin de faire connaître l’histoire de la révolution algérienne aux étudiants », ajoute-t-on.

Des projections de films documentaires sur les figures de la Révolution, les colonels Krim et Lotfi, des concours, la distribution de dépliants sur la Journée du moudjahid et le congrès de la Soummam, des expositions de photos, des visites dans des lieux chargés d’histoire et tant d’autres activités sportives (un match de football le 20 août entre deux équipes nationales, celle de 1982 et celle de 1990) ainsi que des festivités culturelles sont également au programme.

Il convient de noter aussi que le ministre de la Jeunesse et des Sports doit assister à l’inauguration, le 18 ou le 19 août, du 4e tournoi international de handball féminin à Ouzellaguène et doit aussi inaugurer, à Tichy, le Château de la comtesse, qui a bénéficié de travaux de rénovation et fera office d’auberge de la jeunesse.

Les partis politiques de la partie

Pour leur part, les partis politiques, comptent comme chaque année, marquer cette date symbolique. C’est le cas du parti du défunt Aït Ahmed.

Le Front des forces socialistes (FFS) a en effet élaboré un programme pour l’occasion. Tous les dirigeants du parti seront à Ifri où est prévu un grand meeting dès les premières heures de la matinée.

Il sera animé par le premier secrétaire du parti Abdelmalek Bouchafa et verra l’intervention d’autres responsables du parti comme Ali Laskri ou Chafaâ Bouaïche.
La célébration sera placée sous le thème cher au parti : « Du consensus pour la libération du pays au consensus pour la libération du peuple ».

Un thème qui en dit long sur le maintien du projet qu’a lancé le parti depuis deux années, lequel n’a toutefois pas emballé les partis au pouvoir. « Faisons de cette date un rendez-vous avec l’histoire et un moment pour réaffirmer notre attachement aux principes du congrès de la Soummam et à l’aspiration démocratique du peuple algérien », a écrit le président du groupe parlementaire du FFS, Chafaâ Bouaïche, sur la Toile ces derniers jours. Pour sa part, le RCD a donné rendez-vous à ses militants à Ifri pour un grand rassemblement.

Le déplacement du président du parti, Mohcine Belabbès, est attendu au même titre que l’ensemble de la direction du parti. Le bureau régional du parti à Béjaïa a lancé un appel à un rassemblement devant le mémorial d’Ifri pour la journée du 20 août prochain à 9 h, comme d’habitude.

« Les assises de la Soummam : 60 ans après… » en colloque

Par ailleurs, l’APC d’Akfadou organisera, en collaboration avec l’APW de Béjaïa et le mouvement associatif local, un colloque autour de la thématique « Les assises de la Soummam : 60 ans après, quelles leçons ? ».

Des chercheurs universitaires et historiens, dont Gilbert Meynier, Gilles Manceron et Dalila Aït Djoudi, docteur en histoire militaire et études de défense, Ali Guenoun, docteur en histoire, ainsi que Hamou Amirouche de l’université de San Diego, alors secrétaire du colonel Amirouche, vont animer des conférences-débats durant cette rencontre qui aura lieu les 25 et 26 août prochains à Tiniri, chef-lieu communal d’Akfadou.

A Béni Djellil, une stèle réalisée au village Aourir par une association locale avec une enveloppe de 40 millions de centimes, en hommage aux 13 martyrs de la localité, sera inaugurée à l’occasion. Deux conférences seront animées sur le congrès de la Soummam ; l’une d’elles par le moudjahid Djoudi Attoumi. Des moudjahidine seront aussi honorés dont l’un des plus âgés de la localité (102 ans). Il convient de noter que plusieurs festivités et activités sont et seront organisées dans les quatre coins de la wilaya par différents acteurs, dont des APC, des associations, des maisons des Jeunes, des centres culturels, etc.

Une manière de dire l’attachement de la région à cette date qui, de l’avis de tous, a été un tournant décisif dans la lutte armée pour libérer le pays du joug colonial. Autrement dit, une véritable et intarissable source d’inspiration.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email