Une influenceuse chinoise se suicide en direct sur TikTok avec du poison – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Digital Space

Une influenceuse chinoise se suicide en direct sur TikTok avec du poison

Une influenceuse chinoise se suicide en direct sur TikTok avec du poison

Des images traumatisantes. D’après des informations du Global Times, l’influenceuse Luo Xiao Maomao s’est suicidée alors qu’elle était en live sur Douyin, l’autre appellation chinoise de TikTok. La jeune femme de 25 ans, dont le pseudo était Luoxiaomaomaozi, comptait 678.000 abonnés sur la plateforme.

Elle avait déjà mentionné plusieurs fois souffrir de dépression et semblait particulièrement affectée ce jour-là. « C’est probablement ma dernière vidéo car je souffre de dépression depuis longtemps », avait d’ailleurs précisé la jeune influenceuse. Elle avait déjà été hospitalisée et ses proches connaissaient son mal-être.

Durant son live, Luo Xiao Maomao a fait savoir à ses abonnés qu’elle disposait une bouteille contenant des pesticides dilués. Certains l’ont encouragée à la « boire rapidement » tandis que d’autres ont tenté de l’en dissuader et ont menacé de contacter la police. Elle est finalement passée à l’acte mais a appelé les secours après son live. Ils n’ont malheureusement pas pu la sauver et elle est décédée à l’hôpital vendredi 15 octobre.

Les proches de la victime n’ont pas hésité à désigner le réseau social comme responsable de cet acte irréversible. En effet, selon eux, Luo Xiao Maomao ne voulait pas vraiment mourir, il s’agissait d’un appel à l’aide pour attirer l’attention de son ex-petit ami. La jeune femme avait beaucoup de mal à se remettre de leur rupture survenue quelques mois plus tôt.

L’affaire a créé un véritable tollé en Chine et la famille de la victime ne compte pas en rester là. Ils ont décidé d’attaquer en justice les internautes qui ont poussé la jeune femme à commettre l’irréparable.

Après ce drame, plusieurs personnes ont appelé au renforcement de la sécurité pour protéger les utilisateurs des réseaux sociaux afin que des événements comme celui-ci ne se reproduit plus. La modération des streams est aussi remise en question car ils peuvent générer des sources d’angoisses et contribuer au mal-être des usagers, souvent très jeunes.

Zhu Wei, chercheur en communication à l’Université de Science Politique et Droit de Pékin interrogé par Global Times, précise que « des canaux d’examen par l’intelligence artificielle sur les mots-clés et un rapport en ligne devraient être mis en place pour superviser les salles avec un large public. »

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email