-- -- -- / -- -- --
Monde

Une grande base militaire libyenne, dans l’escarcelle de l’OTAN

Une grande base militaire libyenne, dans l’escarcelle de l’OTAN

Agressée de toutes parts par les groupes armés soutenus d’une manière directe ou indirecte par l’OTAN, la Libye est en passe d’être dépecée totalement.

Ce pays qui n’a plus de souveraineté depuis l’assassinat de son leader feu Mouammar Khadafi, encore une fois une de ses principales bases aériennes qui est tombée hier entre les mains des groupes terroristes manipulés par l’OTAN.

En effet, selon l’AFP qui répercute une déclaration d’un responsable militaire, une « coalition de milices », qui contrôle déjà Tripoli et des secteurs de l’ouest de la Libye, a perpétré jeudi une attaque contre une base aérienne dans le sud, a indiqué un responsable militaire. Cette source, a indiqué que les éléments de « Fajr Libya » sont « entrés en force dans la base aérienne de Brak al-Chata (640 km au sud de Tripoli) pour saisir des armes et des munitions ».

Le responsable militaire a fait état de combats entre des terroristes de Fajr Libya et les hommes qui se trouvaient dans la base. Ils « ont mis la main sur différents types de munitions, des armes lourdes et moyennes, des missiles anti-chars, des avions », a-t-il ajouté, affirmant qu’ils avaient l’intention d’acheminer cet arsenal vers le nord du pays, où des combats les opposent aux forces gouvernementales. Les observateurs politiques soutiennent que cette action vise à affaiblir davantage la Lybie et ce « avec la complicité du gouvernement ».

« Il ne faut pas se voiler la face, tous les libyens savent que les groupes terroristes, ou milices, et le gouvernement qu’on présente comme étant une entité ‘’reconnu par la communauté international’’ sont tous les deux à la solde de l’Otan. Ils agissent pour les intérêts occidentaux visant à créer le chaos en Libye, et par extension au Maghreb arabe », observent les analystes.

N’ayant plus la paix depuis l’agression occidentale qui s’était soldée par 250 000 morts, la Lybie subissait encore hier des combats entre ‘’Fajr Libya’’ et les forces gouvernementales dans l’ouest du pays, près de la frontière tunisienne, ainsi que dans l’est, dans le « Croissant pétrolier », une région qui comprend les terminaux d’al-Sedra, de Ras Lanouf et de Brega, les plus importants de Libye, selon des responsables militaires.

‘’Fajr Libya’’ avait mené mardi un raid aérien près du terminal d’al-Sedra, dont elle cherche à s’emparer depuis plusieurs jours. Les observateurs s’interrogent sur la capacité d’un groupe (ndlr : Fajr Libya) s’être dotée d’une flotte aérienne de combat « n’était le soutien direct des puissances occidentales qui contrôlent aujourd’hui la défunte Jamahiriya ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email