-- -- -- / -- -- --
Nationale

Une feuille de route pour relancer l’économie grecque

Une feuille de route pour relancer l’économie grecque

Le président grec Karolos Papoulias compte désormais sur l’Algérie pour relancer les secteurs économiques en difficulté dans son pays à travers une feuille de route commune censée poser les jalons d’un partenariat durable. Au terme de sa visite de trois jours hier, le président grec a indiqué que la coopération entre Alger et Athènes devrait être étroite dans plusieurs domaines.

« Nous voulons une coopération vraiment très étroite et nous souhaitons qu’elle soit développée et renforcée encore davantage, non seulement au plan économique, mais aussi dans le domaine politique » , a souligné le chef de l’Etat grec dans des déclarations à la presse.

Le partenariat algéro-grec « peut être très fructueux » notamment dans les secteurs des hydrocarbures et du tourisme. Les responsables algériens et grecs tablent aussi sur les secteurs de l’agriculture et du bâtiment, ainsi que des projets hydroélectriques.
Des rencontres périodiques entre chefs d’entreprises grecs et algériens sont prévues afin de concrétiser ces choix qui seront pris en charge aussi lors des réunions de la commission mixte ministérielle.

Papoulias était arrivé à Alger, accompagné d’une forte délégation d’hommes d’affaires, de chefs d’entreprises et des représentants d’entreprises dans les secteurs pharmaceutique, cosmétique, produits chimiques, énergie et hydrocarbures, infrastructure pétrolière, gazière et portuaire, Industrie de défense, électronique, informatique et systèmes informatisés, agroalimentaire et agro-industrie (boissons), agriculture, métallurgie et construction métallique, Construction bâtiment, travaux publics et hydraulique. Une rencontre entre les hommes d’affaires des deux pays a eu lieu dimanche au siège de la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI).

Suite à cette rencontre, le président du Conseil d’affaires algéro-grec, Tayeb Abdelkader Zeghimi a fait savoir que les opérateurs algériens veulent développer un partenariat « gagnant-gagnant « avec la Grèce en adoptant une stratégie à même de renforcer les capacités productives de l’économie nationale et d’accroître les exportations hors hydrocarbures.

Pour M. Zeghimi, l’Algérie voudrait tirer profit de l’expérience grecque dans les domaines de l’investissement et de l’industrie en créant des sociétés mixtes selon la règle 51/49 ce qui favorisera l’amélioration de la compétitivité des entreprises nationales et la création d’emplois.

Pour sa part, le président de l’Agence grecque pour le commerce extérieur et l’investissement, Aristo Menis Singros, a fait savoir que les firmes grecques publiques ou privées veulent accompagner leurs homologues algériennes dans la réalisation du programme quinquennal 2015-2019. Les entreprises qui ont réussi à sortir progressivement de la crise financière, sont de retour sur le marché international à travers l’établissement de partenariats qui renforcent leur compétitivité et celle de leurs partenaires.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email