-- -- -- / -- -- --
Nationale

Une famille sauvée in extremis de l’asphyxie à Constantine

Une famille sauvée in extremis de l’asphyxie à Constantine

Quatre personnes victimes d’asphyxie par le monoxyde de carbone (CO2) ont été secourues in extremis avant-hier par les agents de la Protection civile de la ville nouvelle Ali-Mendjli.

Agées entre 24 et 48 ans, les victimes, qui habitaient un appartement au niveau de l’UV6 de la nouvelle cité, ont été admises à l’hôpital Dr Abdelkader-Bencharif après avoir reçu les premiers soins sur place, apprend-on auprès de la Protection civile.
Selon le constat fait par les secouristes, une défaillance au niveau du chauffe-eau serait à l’origine de l’incident.

Durant le seul mois de novembre, la Protection civile a enregistré huit interventions durant lesquelles 30 personnes, dont quinze enfants victimes du monoxyde de carbone, ont été secourues.

Dans les dix premiers mois de l’année en cours, le bilan de la Protection civile de la capitale de l’Est a fait état de 83 interventions pour les mêmes motifs, en augmentation de 88% par rapport à la même période de l’année écoulée.

Durant les interventions, 122 personnes ont été secourues, soit une hausse de 82% par rapport à l’année 2016. Rappelons que pendant les dix premiers mois de l’année en cours, trois personnes ont trouvé la mort à Constantine dans des conditions similaires, « contre dix morts enregistrés en quatre ans dans la même wilaya », a indiqué le capitaine Samir Harzallah, représentant de la direction de la Protection civile, partie prenante dans une campagne de prévention et de sensibilisation contre les dangers de la mauvaise utilisation du gaz et la rationalisation de la consommation de l’énergie lancée au début du mois dernier, à partir de l’université Salah-Boubnider (Constantine 3).

Il convient de signaler qu’au niveau de la région, entre 20 et 30 morts sont enregistrés annuellement dans les 16 wilayas relevant de la direction régionale Est de la Sonelgaz, a-t-on fait savoir lors du lancement officiel de la campagne de prévention, en collaboration avec la Protection civile. En effet, la Sonelgaz et la Protection civile sont sur le qui-vive depuis le début de la saison froide.

Des campagnes de sensibilisation sont menées depuis le mois d’octobre afin de sensibiliser les citoyens sur les risques d’une mauvaise utilisation des appareils de chauffage ou encore sur les dangers liés à l’obstruction par divers agents (nid d’oiseau ou autres sacs en plastique) des canaux d’évacuation des gaz brûlés, essentiellement les cheminées.

Des consignes ont été données afin que des procédures de contrôle régulier de ces appareils ainsi que des opérations de ramonage des voies d’évacuation du monoxyde de carbone soient entreprises. Ces mises en garde ont aussi mis l’accent sur le fait que ces opérations doivent être entreprises par des agents agréés, du moins des spécialistes, pour éviter toute intervention maladroite, a-t-on insisté.

Par ailleurs, des opérations de simulation de sauvetage ont été entreprises par les pompiers au niveau d’un centre commercial sis à la ville nouvelle, où il a été constaté un engouement de la part du public.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email