-- -- -- / -- -- --
Nationale

Une facture salée de plus de 2 milliards de dollars

Une facture salée de plus  de 2 milliards de dollars

L’Algérie continue à payer cher la facture des médicaments importés. Entre janvier et novembre 2014, et comparativement à la même période de l’année 2013, cette facture a encore augmenté pour atteindre 2,27 milliards de dollars (mds usd), contre 1,98 milliard.

Selon le Centre national de l’informatique et des statistiques des douanes (CNIS), la facture des médicaments et produits pharmaceutiques entre les deux périodes comparées a connu une hausse de 14,64%.

Une hausse continuelle depuis plusieurs années. Si le coût des importations a augmenté, leur quantité a connu une tendance légèrement baissière en totalisant 29 064 tonnes contre 29 487 tonnes à la même période de comparaison, soit un recul de 1,43%, indiquent les chiffres provisoires du CNIS.

La hausse de la facture des importations s’explique, essentiellement, par une augmentation de 14,45% pour les médicaments à usage humain, de 20,77% pour les produits parapharmaceutiques et de 14,76% pour les médicaments destinés à la médecine vétérinaire.

De janvier à fin novembre 2014, les importations des médicaments à usage humain ont atteint 2,18 mds usd, contre près de 1,91 md usd durant la même période de 2013, toujours selon le CNIS. La facture des médicaments à usage humain est demeurée la plus importante puisqu’elle a représenté 96% des importations de l’ensemble des produits pharmaceutiques.

Mais les quantités importées de cette catégorie de médicaments ont diminué en passant à 27 362 tonnes contre 27 828 tonnes durant les 11 premiers mois de 2013, soit une baisse de 1,67%. Pour ce qui concerne les importations des produits parapharmaceutiques, elles ont atteint 61,52 millions usd (1 218 tonnes) sur les 11 premiers mois 2014, contre 50,94 millions usd (1 090 tonnes), note la même source.

Concernant les médicaments à usage vétérinaire, les achats extérieurs de l’Algérie se sont chiffrés à 31,26 millions usd (483 tonnes) contre 27,24 millions usd (568 tonnes) durant la même période de comparaison.

Le marché national du médicament est estimé à plus de 2,5 milliards de dollars dont 1,85 milliard de dollars d’importations, alors que le reste provient de la production locale répartie entre 84% provenant du secteur privé et 16% du secteur public. En 2013, les importations algériennes en produits pharmaceutiques avaient totalisé 2,28 milliards usd (+1,96% par rapport à 2012), alors que les quantités ont reculé de 6,74% pour totaliser 33 389 tonnes.

La facture des importations des médicaments s’alourdit d’année en année du fait de l’élargissement de la couverture sanitaire et de l’acquisition de nouvelles molécules, avait déjà indiqué le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière.

Cette hausse s’expliquerait aussi, selon le ministère, par le souci de l’Etat d’assurer la disponibilité de différents types de médicaments dont les anticancéreux qui sont coûteux, alors que les années précédentes avaient été marquées par des ruptures de stock récurrentes. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email