-- -- -- / -- -- --
Nationale

Une escale difficile à El-Omaria pour Bengrina

Une escale difficile à El-Omaria pour Bengrina

Le candidat à l’élection présidentielle Abdelkader Bengrina, président du parti El Bina, a fait escale ce mercredi à El-Omaria, à 40 km à l’est Médéa, commune administrée par un P/APC de son parti qui a été confronté, le mois dernier, à de violentes émeutes liées à la distribution de logements sociaux.

Bengrina, qui a cru aller dans une région acquise, a eu fort à faire en ayant la mauvaise surprise de rencontrer des citoyens qui n’ont pas manqué de lui manifester leur hostilité, lui signifiant clairement qu’« il n’est pas le bienvenu à El-Omaria », la commune des chouhadas et des révolutionnaires.

La population de cette contrée n’est pas allée en masse accueillir le candidat à l’élection présidentielle pour suivre un discours, ponctué de promesses, d’une campagne considérée comme redondante sur des questions politiques qui ne font pas toujours l’unanimité au sein des populations.

Tentant de calmer le jeu, le candidat rétorquera au citoyen qui l’a interpellé qu’il est le bienvenu dans son meeting, tout en demandant au public de donner de la voix et de répéter »Djeich, Cha3ab, Khawa khawa » pour noyer les voix discordantes.

C’était compter sans la ténacité de ce même citoyen, qui persistera à refuser d’entendre des promesses éculées étant donné, dira-t-il, que « nous sommes toujours dans l’état de dechra et que tous les harangueurs qui vous ont précédé nous ont tenu le même discours que le vôtre ».

Outre que la commune d’El-Omaria (ex- Champlain) est connue pour sa résistance contre l’occupant français, elle est aussi la région qui a vu naître et combattre le moudjahid Bouregaâ, qui est maintenu en prison en dépit de son âge et de sa maladie.

Tenu dans la maison de Jeunes, le meeting auquel ont assisté quelques groupes de citoyens déplacés de leurs hameaux, meeting qui n’a pas manqué de susciter d’autres commentaires concernant la déclaration de Bengrina à propos de la position de Bruxelles, en indiquant que « L’Union européenne a peur que je devienne Président » ou encore cette autre assertion concernant ses chantiers sociaux dont « l’une des tâches prioritaires, une fois Président, consistera à résoudre le problème des femmes célibataires, qui ont atteint le nombre de onze millions ! »

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email