-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

Une douzaine d’accords seront signés en février prochain

Une douzaine d’accords seront signés en février prochain

Une douzaine d’accords de coopération dans le domaine de la santé seront signés entre l’Algérie et la France en février prochain à l’occasion de la prochaine réunion du comité intergouvernemental de haut niveau, a révélé le Directeur général de l’Agence nationale de gestion des réalisations et d’équipement des établissements de santé (Arees), Lazhar Bounafa.

Initialement prévue aujourd’hui durant les 1ères rencontres algéro-françaises de la santé, la signature de ces accords-cadres a été reportée à février prochain en raison du caractère “important” de leur contenu, a précisé M. Bounafa, en marge de cette rencontre.

« Les deux parties ont préféré la signature de ces accords en présence des deux Premiers ministres, Abdelmalek Sellal et Manuel Valls, qui présideront les travaux de la prochaine réunion de ce comité », a-t-il précisé.

Ces accords et mémorandums d’entente portent sur des domaines variés du secteur de la santé, liant les agences et entreprises spécialisées algériennes à leurs homologues françaises et visant tous au renforcement du partenariat bilatéral, comme souligné par les différents intervenants ayant animé la rencontre d’aujourd’hui, première du genre.

Le premier accord sera conclu entre le Laboratoire National de Contrôle des Produits Pharmaceutiques (LNCPP) et son partenaire l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM), portant sur la sécurité, l’efficacité et de la qualité des produits de santé, a-t-on appris de source proche du dossier.

Le second liera l’Agence nationale de greffe (ANG) et l’Agence française de Biomédecine et vise le développement des greffes et des dons d’organes alors que l’Arees sera liée à l’Agence Nationale d’Appui à la Performance des structures sanitaires (ANAP) par un accord portant principalement sur l’établissement d’une collaboration “étroite centrée sur l’excellence des opérations de réalisation, de reconstruction des infrastructures de santé et d’installation des équipements médicaux ainsi que leurs gestions et maintenance”.

Un quatrième accord sera conclu entre le CHU de Beni-Messous et AIA associés – Conseil Santé, côté français, et stipulant la réalisation, à titre gracieux, d’une étude de diagnostic et stratégie pour la reconstruction du CHU de Beni-Messous.

Un cinquième accord, qui sera signé entre l’Ecole Nationale de Management et de l’Administration de la Santé (ENMAS) et l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique (EHESP) prévoit la “promotion des échanges pédagogiques entre les deux écoles dans le management de la santé et la gestion des établissements sanitaires”.

Une autre convention, entre l’Agence Nationale de la Documentation de la Santé (ANDS) et la fédération de la télé santé et de la télémédecine (CATEL), préconise l’établissement d’une collaboration “étroite” en matière de télé santé et de télémédecine alors que le Centre Pierre et Marie Curie (EHS-CPMC) d’Alger sera liée à Softway Médical par un accord portant sur la réalisation par ce dernier et à titre gracieux, d’un audit de l’état actuel, en vue de l’intégration d’un système d’information hospitalier au profit de cet établissement spécialisé.

Un autre accord est prévu, par ailleurs, entre le centre Anti-Cancer (CAC) de Batna ainsi que le CHU de Batna et son homologue de Rouen, visant à promouvoir les échanges entre professionnels et étudiants des deux côtés, sur le plan de la formation médicale initiale et continue ainsi que celui de larecherche par le biais de la mobilité de professionnels.

Dans le cadre de cette coopération bilatérale, un mémorandum d’entente sera également signé entre le CHU de Sétif et Hospices de Lyon, stipulant “la mise en place d’une politique de coopération dans le domaine hospitalier dans le but de promouvoir les échanges dans le cadre d’actions de formations réciproques ».

Le contenu des autres accords sera rendu public ultérieurement, peu avant leur signature officielle, alors que sera également programmée, durant la circonstance, la ratification d’une charte des praticiens algériens s’agissant de l’hospitalisation à domicile, indiquent les organisateurs de ces premières journées algéro-françaises de la santé.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email