-- -- -- / -- -- --
Nationale

Une destination «à risques» pour les Américains

Une destination «à risques» pour les Américains

Le département d’Etat américain a une nouvelle fois mis en ligne mercredi 13 août 2014 une mise en garde de voyage (travel warning) dans laquelle il recommande aux ressortissants américains de faire preuve de vigilance lorsqu’ils voyagent en Algérie en raison des risques terroristes. Cette nouvelle mise en garde remplace celle publiée le 6 février 2014.

Depuis 1998, le département d’Etat américain publie chaque six mois cette « alerte » dans laquelle sont évoqués les éventuels risques pour la sécurité des voyageurs américains. Les « alertes » publiés par l’administration américaine concernent de nombreux pays dans le monde, y compris en Europe et sont classés en fonction de la situation de chaque pays. Celle de l’Algérie est considérée comme une alerte modérée.

Selon cette mise en garde, le département d’Etat américain conseille ses ressortissants d’éviter les déplacements en dehors des grandes villes algériennes. Pour le département d’Etat américain, Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) et le Mouvement pour l’unité et le djihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO) sont toutes deux actives dans le pays et forment une réelle menace en Algérie, en évoquant également l’attaque terroriste contre le site gazier d’In Amenas en janvier 2013.

L’avertissement suggère également aux citoyens américains de surveiller régulièrement les médias pour rester informés de la situation sécuritaire.
Le département d’Etat américain décrit l’Algérie comme un pays où la situation sécuritaire est dangereuse, alors que les Etats-Unis avaient salué récemment les efforts de l’Algérie en matière de lutte contre le terrorisme et le rôle important que joue notre pays dans la région du Maghreb et du Sahel.

Pour le ministère des Affaires étrangères, ce Travel Warning, constitue un « non évènement », a déclaré avant-hier à l’APS son, porte-parole, Abdelaziz Benali Chérif. Il a précisé qu’il s’agit d’ »une version d’un texte routinier et répétitif qui est livré aux ressortissants américains se trouvant en Algérie ou souhaitant s’y rendre pour des considérations liées à la législation de leur pays ». Dans ce contexte, M. Benali Chérif a relevé que « l’affirmation selon laquelle deux groupes terroristes continuent d’être actifs à travers le territoire algérien, est manifestement tout aussi infondée que la prétendue alerte du 4 juillet dernier relative à des risques d’attaques contre des établissements hôteliers à Alger ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email